Astuce !

Pour toute recherche dans LMDP, ouvrez ALPHABET : accès direct à quelque 1000 documents

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://home.scarlet.be/lmdp/ *  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  86 articles parus dans LMDP

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : 8000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990

Les brèves de LMDP : juin 2016

 

Sommaire

1. Le titre du journal

* La fonction apéritive du titre

* Quatre façons d'écrire un titre du journal

Quand les licenciements cessent d'intéresser les médias

Ces bureaucrates qui dirigent la France  

Et si on riait des pesticides ?

Depardieu ou l'élégance du mammouth

2. L'idéologie par l'image * Formation citoyenne

Lire délivre * C'est quoi, une opinion ? * Panamapapers * 

L'Europe que nous espérons

3. Á la page librairie de LMDP, la rubrique Livre du mois

4. Brèves de Brèves :

* Cours en ligne gratuit sur les religions (Harvard)

* Sur Eduscol : les EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires

* Congrès mondial FIPF, Liège, juillet 2016 : français, langue ardente

En guise d'édito

 

Règlements, circulaires, comptes-rendus... qu'on en fasse un feu de joie !

 

Vous êtes chargés de la lourde responsabilité de l’enseignement populaire en France ? Votre devoir est tout tracé ; vous n’en avez qu’un, un seul, mais redoutable : choisir des hommes ! Le jour où vous serez sûrs que votre recrutement est bon… soyez tranquilles sur vous-mêmes et sur l’avenir du pays ; et si ce jour-là on peut entasser en un monceau les règlements, les circulaires, les comptes-rendus de quinzaine et de trimestre, qu’on en fasse un feu de joie ! »

 

Jules SIMON, 1814-1596,  L'école, 1864

[Il déposa le projet d'enseignement primaire obligatoire]


 

1.

Le titre du journal

 

* Attirer l'attention, susciter le désir de lire : la "fonction apéritive" du titre

 

« Le jeu et l'enjeu »

Si le titre exerce, comme on dit, une fonction apéritive, c'est autant par la précision de l'information qui suscite la curiosité que par le jeu de l'écriture (structure, sens, intertextualité, et souvent sonorité) qui plaît au lecteur éclairé.

Les organes de presse en ont bien conscience. Le soin de la qualité du titre compte pour beaucoup dans la réputation d'un journal, dans la "fidélisation" du lecteur, créant avec celui-ci une certaine connivence.

Dans la salle de rédaction, la titraille - titre, chapeau, intertitres, surtitre, légendes... - est souvent confiée à une équipe d'experts.

Construire un "bon" titre, c'est tout un art !

Ce que nous illustrerons ci-dessous en observant quatre façons - relativement fréquentes - de construire un titre de presse.

 

Titreur d'élite

Sous le titre La rentrée littéraire des titreurs d’élite, Marin de Viry, dans Marianne du 23.06.2012, recense le livre de Pierre-Marc de Biasi & al., La fabrique du titre. Nommer les oeuvres d'art, CNRS éd., 2013, 458 p., 26.60 €. 

Ce qu'il dit du titre d'une oeuvre d'art ou d'un livre peut s'appliquer au titre de presse.

« Il faut s’imaginer un romancier au moment de choisir son titre comme une jolie femme qui se prépare pour se rendre à une soirée en songeant douloureusement, devant les cent robes et les cinquante paires de chaussures de son dressing : «Je n’ai décidemment rien à me mettre.» Le dilemme est le suivant : il existe trop de titres possibles et pas assez. Trop, car il y a mille méthodes pour titrer un roman et mille regrets à choisir un titre plutôt qu’un autre ; et pas assez, car le titre choisi n’atteint que très rarement cette perfection dans la relation avec le contenu du roman, où règne une parfaite harmonie entre la partie et le tout, le contenant et le contenu, le dénoté et le connoté, l’image particulière d’un titre et le sentiment général qui se dégage d’un livre entier. »

Lire l'article

 

* Quatre façons d'écrire le titre du journal

sommairebrèves1606 * début "titredujournal

1. Quand les licenciements cessent d'intéresser les médias

[Jennifer Boutant, Marianne, 29.02.2016]

Quand + P

« Phrase incomplète ! », tel serait le verdict du lecteur puriste. Puriste ? Disons plutôt inattentif à l'ouverture sur la suite, pratiquée par une telle construction qui, en plus d'être soi-disant inachevée, fait voisiner ces deux informations : "licenciements" et "intéresser" (un bel oxymore !).

En somme, le titre est un jeu sur la structure (quand + P 'ouvre' l'article) et sur le sens (donné en condensé, développé dans l'article). Il n'en faut pas plus pour décider le lecteur à lire l'article, achever la phrase.

 

Quelques exemples, encore :

L'événement et la source

Le titre

Pour le commentaire ou le débat

Arnaud Montebourg invite Yánis Varoufákis à la Fête de la rose de Frangy-en-Bresse.

Pierre-Antoine Delhommais, Le Point,  21.09.2015

Quand Narcisse rencontre Narcisse

Extrait du chapeau : «Deux pros de l'esbroufe qui ne pouvaient que s'entendre.» Allusion mythologique : clin d'oeil au lecteur cultivé.

Catastrophe de Tianjin : la plupart des grandes villes chinoises sont des bombes à retardement.

Régis Soubrouillard, Marianne, 18.08.2015

Quand la pétaudière chinoise explosera

«Un mal chinois que les autorités du pays ne sont guère pressés de traiter.» (Extrait du chapeau) Pétaudière, exploser : un lexique peu flatteur !

Réécriture de Quand la Chine s'éveillera d'Alain Peyrefitte, 1973 : un rappel au lecteur expert.

Chongqing : trente millions d'habitants dans une atmosphère brumeuse et polluée...

Philippe Escande, Le Monde, 10.11.2015

Quand la Chine ralentit

Ici, également, une réécriture du titre ci-dessus : savoirs partagés entre le journaliste et son lecteur, avec, en prime, l'opposition s'éveiller vs ralentir.

«Egérie de la pâte et du verger», Caroline Lebar propose des recettes de pâtisserie

Périco Légasse, Marianne, 25.12.2015

Quand la tarte t'atteint

Noël, temps des gâteries : l'article vient à son heure. Être atteint : comme par une maladie, une tentation... Pourras-tu résister ? Tutoiement et allitération : pour accroître le plaisir partagé..

Une astuce de Chick-fil-A, chaîne de restauration rapide américaine

Quand se passer de téléphone au restaurant permet de gagner un dessert

Observons l'image sous le titre [clic droit de la souris] ; essayons ensuite de développer les arguments pour (ou contre?) cette initiative.

Consultez la source sur Internet 

 

À vous de commenter, de débattre !

Delphine Bancaud, 20minutes, 01.04.2016

Quand le culte du corps tourne à l'obsession

 

M. H., Nouvel Obs', 07.04.2016, sous le surtitre Un paradis fiscal, le Panama ? V. image ci-dessous

Quand la France préférait fermer les yeux

 

Valérie de Saint-Pierre, Le Figaro, 18.04.2016

 

Quand l’échec conduit à la réussite
 

 

2. Ces bureaucrates qui dirigent la France

 [

Ce(s) + N + qui + relative

Ici, également, un jeu (un travail) sur la structure et sur le sens. Le déterminant ce fait plus que désigner ; il met en évidence une personne [bureaucrates], une situation, à propos de laquelle la relative qui + P donne une information [qui dirigent la France] développée dans l'article. Associer bureaucrates et diriger la France, cela suscite le désir de lire ! 

Cette construction répond, assez souvent, à une intention polémique - valoriser / dévaloriser, approuver / désapprouver - dans un contexte de débat. Le déterminant ce crée alors une distance critique.

 

Quelques exemples, encore :

L'événement et la source

Le titre

Pour le commentaire ou le débat

«Libé» a enquêté avec Greenpeace sur les accointances de certains députés avec les grandes entreprises du secteur de l’énergie.

Geoffrey Livolsi, Libération, 28.08.2013

Ces élus très branchés atome

"Branché + substantif" : une construction qui fait "jeune et moderne" (branchée chanson française, branché polars, branché culture...) mais très critique envers les compromissions des politiciens.

Contexte : une pub de la commune de Denison (USA) pour susciter des vocations de policiers.

Hélène Vissière, Le Point, 11.05.2015

Ces policiers qui effraient l'Amérique

Les bavures font au moins un mort par jour. Les premières victimes sont les Noirs. Le choix du présent souligne une pratique courante.

En moyenne 30 % plus chers...

Juliette Camuzard, Le Figaro, 09.12.2015

Ces produits light qui allègent plus le porte-monnaie que la silhouette

(...) leur effet déculpabilisant pousserait même à manger davantage, précise la journaliste !

Sébastien Valente, photographe attitré de Sarkozy, signe les clichés des dossiers du Figaro Magazine et de Paris Match.

Louis Hausalter, Marianne, 29.01.2016

Ces journaux qui servent d'album photo à Sarkozy

La complaisance sarkozienne de certains organes de presse est dénoncée. On songe au geste un rien puéril de faire défiler des images sur le smartphone, à la tentation d'autocélébration de l'homme public.

« Ces people n'ont pas peur de se surpasser... » (in chapeau)

Marine Chassagnon, lepost.fr, 03.04.2016

Ces stars qui s'attaquent au Marathon de Paris

"s'attaquer" : le verbe souligne que les stars ne jouent pas seulement sur leur charme. Effort, audace, courage : voilà qui les valorise aussi. Photos à l'appui.

Consultez la source sur Internet  ►

 

À vous de commenter, de débattre !

Thomas  Billiot, L'Express, 09.04.2016

Ces jeux vidéo qui revisitent les grands classiques de la littérature

 

Pologne, Slovaquie, Hongrie, tentés par la dérive nationaliste...

Cette Europe qui veut faire sécession

 

Marie-Cécile Renault, Le Figaro, 16.05.2016.

Ces femmes qui ont fait leur entrée dans les conseils d'administration

 

sommairebrèves1606 * début "titredujournal

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/05/16/20005-20160516ARTFIG00012-ces-femmes-qui-ont-fait-leur-entree-dans-les-conseils-d-administration.php

 

3. Et si on riait des pesticides ?

[Laetitia Theunis, Le Soir, 08.03.2016]

Et si + P interrogative - V à l'imparfait

[Frédéric Jomaux, dans son spectacle Graines de voyous, traite avec humour du danger des pesticides.] L'hypothèse et le paradoxe...:

* Et si « présente une éventualité, une suggestion » (Petit Robert 2016, s. v. si, qui cite Orsenna : "Et si toutes ces tortures étaient inutiles ? Et si la médecine n'y pouvait rien ?") Cette amorce est comme une invite à élargir la perspective, à ouvrir un nouvel horizon de pensée.

*  si on riait ? L'imparfait, ici, n'évoque pas le passé ! Une forme du passé pour envisager un futur proche.

* Les pesticides, ça ne fait pas rire ! Le voisinage des mots suscite la curiosité du  lecteur. Ici encore, un jeu sur l'opposition de sens.

 

 

Quelques exemples encore

 

L'événement et la source

Le titre

Pour le commentaire et le débat

Dans Moïse fragile (Goncourt de la biographie 2015), J.-C. Attias porte un nouveau regard sur le héros.

Catherine Golliau, Le Point, 01.06.2015

Et si Moïse était une femme ?

La vision traditionnelle du héros (cf Cecil B De Mille, Vigny, Michel Ange...) en prend un fameux coup !

Il représente en moyenne 15 % de la consommation d’électricité annuelle d’un foyer...

Et si on se passait de réfrigérateur ?

Le "on" vise ce large public qui entend de plus en plus un discours écologiste de sobriété, de retour à la nature. Le pour ? Le contre ? Autres propositions ?

« Des économistes proposent une solution simple : donner de l’argent à la population, pour relancer la consommation » (extrait du chapeau).

Mathilde Farine, Le Temps, 14.03.2016

Et si les banques centrales distribuaient de l'argent au peuple?

Le titre surprend... en associant "banque" (capitaliser) et "distribuer"à ; le chapeau explique. Le choix du mot peuple (proche de populaire) n'est sans doute pas innocent.

« La pensée stratégique à gauche ne peut désormais faire l’impasse sur la question environnementale. » (extrait)

Gaël Brustier, slate.fr, 29.03.2106.

Et si l’écologie politique était, malgré tout, l’avenir de la gauche?

Ne pas laisser eux Verts l'exclusivité du souci de l'environnement, ni à la droite le credo libéral. Prendre en compte les menaces du climat, de la pollution, du gaspillage. Et ainsi élargir son électorat...

Soutenue par les forces russes, l'armée régulière syrienne reprend Palmyre à Daech.

Guy Carlier, Marianne, 31.03.2016

Et si Poutine avait raison ?

Le titre heurte une opinion plutôt défavorable envers le maître du Kremlin. Et si G. Carlier n'avait pas tort ? Voilà qui donne envie de lire !

Consultez la source sur Internet  ►

 

À vous de commenter, de débattre !

Tiphaine Thuillier,

Et si on rendait obligatoire la sieste au travail ?

 

Contexte : élections syndicales dans les entreprises

Marie-Caroline Collard, L'Avenir, 12.05.2016

Et si l'entreprise montrait l'exemple démocratique ?

 

Usman W. Chohan, Marianne, 19.05.2016

Et si, comme en Norvège, nos revenus et nos impôts étaient rendus publics ?

 

 

 

4. Depardieu ou l'élégance du mammouth

[Bénédicte Charles, Marianne, 05.06.2010]

N (P) + pause + ou + N (P)

 

Interviewé au Parisien, « avec sa légendaire finesse, il a abordé tous les sujets. » (extrait du chapeau).

La conjonction ou relie "deux dénominations différentes d'une même chose" selon les termes de Petit Robert qui donne ces exemples Le patronyme, ou nom de famille. La bête à bon Dieu ou coccinelle. Ou signifie "en d'autres termes", "autrement dit", et sert à définir. Mais la définition peut retenir un aspect parmi d'autres ! Ici, la journaliste choisit le côté grotesque (mammouth élégant) et peu futé (légendaire finesse). Ce titre est une satire. Un autre sera un éloge, ou un désaveu, ou une approbation... A chacun son point de vue !

 

 

Quelques exemples encore

 

L'événement et la source

Le titre

Pour le commentaire et le débat

Alstom, SFR, Florange : les trois grands revers de Montebourg

Irina De Chikkof, Le Figaro, 02.05.2014

Arnaud Montebourg

ou Tartarin à Bercy

Le Ministre de l'économie est comparé au Tartarin de Daudet, "fanfaron et vantard" (le PLI en fait un nom commun). Ministère situé à Bercy (est de Paris).

Recension du livre Voter Pétain de F.-M. Fleutot par Laurent Kupferman, Marianne, 10.05.2015.

Pétain, ou l'éternel défaitisme français

Pavé dans la mare pour les nostalgiques du maréchal ! « Il souhaitait incarner la Révolution nationale, mais deviendra plutôt une icône du défaitisme français. »

Découvreur d'Aristote, ce savant persan (980-1037) ouvre la voie à l'esprit cririque.

Cyril, Nouvel Obs', 02.08.2015

Avicenne, ou le savoir comme émancipation
 

Il a voulu réconcilier raison et théologie, influençant  ainsi la pensée médiévale.

Pour un débat sur apprendre rend libre (terminales)

Sortie du film d'Andre Téchiné, Quand on a 17 ans

Recension par Eric Libiot, L'Express, 30.03.2016

Quand on a 17 ans, ou la vie comme elle se vit

"ou" introduit un second titre, synonyme du premier, comme pour confirmer que le film "raconte la vie comme elle se vit", dit plus loin l'auteur.

L'ancien Secrétaire d'État doit un peu plus de 1000 € à la caisse des écoles du 5e arrondissement.

Le Canard enchaîné, 06.04.2016, à la une

Thévenoud ou une phobie à la cantoche

Satire, registre populaire (suffixation en -oche), insinuation (l'intéressé vivrait une pathologie...). Fiche signalétique peu flatteuse !

 

Consultez la source sur Internet  ►

 

À vous de commenter, de débattre !

Décès du chanteur...

Peggy Sastre, slate.fr, 22.04.2016

Prince ou l'utopie de la non-identité

 

Sous le surtitre : Signature de l'accord de la Cop 21 [accord mondial sur le climat]

Alexandre Boudet, lepost.fr 22.04.2016

Ségolène Royal ou le retour de Madame couacs

 

Négociation du traité de libre échange Europe - USA

Tafta ; trans-atlantic free-trade area

TTIP Transatlantic Trade and Investment Partnership

Le Tafta ou le bonheur des peuples malgré eux

 

http://www.huffingtonpost.fr/2016/04/22/segolene-royal-couacs-signature-accord-cop21-notre-dame-landes_n_9738110.html

 

Sur le titre de presse, autres documents LMDP :

Dans les titres de la presse : le travail  (sur l'info) et le jeu (de l'écriture). En toile de fond : la politique intérieure dans l'hexagone, du 01.12.11 au 01.12.12

D'un titre à l'autre, la réécriture * "Chronique" et "Requiem" : deux générateurs de titres

Vingt-huit titres dans la presse, de 1976 à 1996 * Propositions de recherches

La une : des moyens lexicaux et grammaticaux - 1er degré (deux articles) et

sommairebrèves1606 * début "titredujournal

 

2.

L'idéologie par l'image

 

Citoyenneté...

Quelles valeurs communes et quelles capacités critiques doit acquérir chaque élève si l'on ne veut pas abandonner à TF1 et à M6 la formation des citoyens, et quand on sait que le sentiment de "compétence politique" est lié au niveau d'instruction ?

François Dubet, L'école des chances - Qu'est-ce qu'une école juste?, Seuil, 2004, p. 61.

 

 

Les objets

Le mur, métaphore de la fermeture, de l'interdiction, de l'ignorance

Au-delà, ciel lumineux, promesse de découvertes

Livres en escalier : la montée offerte vers la connaissance, vers la liberté

Les traces de pas : combien de gens déjà passés par là !

 L'écriture : le son et le sens

L'homophonie pour donner une même sens - synonymie - aux deux mots !

"Livres" et "liberté :  même sens, même combat, même richesse !


Il commença également d'apprendre à lire à Petit Jean. Et Pierre dit:
- Si j'apprenais aussi ?
- Je n'osais pas te l'offrir, mais c'est une chose utile. Lorsque tous les pauvres sauront lire, le monde changera.

   Bernard Clavel, La lumière du lac, 1977, Pocket, p. 225


Un critère pour évaluer si les objectifs à long terme de la pratique de la lecture sont atteints. Quand la lecture est devenue une pratique personnelle et que les élèves, en dehors des exercices scolaires, sont parvenus à formuler des jugements élaborés.

D'après Françoise Debreuille, Le français aujourd'hui, 118, p. 13.

Paru sur le magazine Mieuxenseigner

 

 

Les quatre "élèves" de gauche à droite :

l'affamé, le repu, l'arbitre du monde, le potentat

À chacun son ignorance...

Quatre mots-clés dans la question, quatre réponses en forme de question : voilà qui bloque le débat. L'affamé reste sur sa faim, le repu se replie dans son opulence, l'arbitre du monde conserve l'hégémonie, les sujets du potentat (émir, tsar, président à vie...) n'ont qu'à la boucler. 

Le débat est clos. Et la planète poursuit sa ronde.

*

J'ai vécu au temps de l'écrit, survécu au temps de l'image. Voici le temps du numérique ! Il permet la liberté ou l'asservissement, l'ouverture ou le repli, la solidarité ou l'individualisme, la tolérance ou l'intégrisme... Que choisirez-vous ?

Albert Du Roy, interviewé par Jean-Claude Raspiengeas, La Croix, 26.04.2013, p. 7

adresse de l'image

Photo de Tariq Ramadan [ http://tariqramadan.com/ ] ]

sommairebreves1606 * début idéologie-image

Dessin de Pedro Molina (Nicaragua) #pxmolina avec cette légende :
PANAMA SKYSCRAPERS (les gratte-ciel de Panama)

Sur fond clair, la masse sombre des gratte-ciel : "shadowy offshore industry " (industrie offshore dans l'ombre), lit-on à droite de l'image : c'est la périphrase employée par les médias anglophones depuis plusieurs années..

Comparer, de l'avant vers le fond, les tailles apparentes des bâtiments : effet d'immensité, d'illimité d'une mégapole

Le "matériau" : des volumes imposants de documents bancaires

Ombre, immensité, empilement évoquent l'ampleur des opérations clandestines.

... Mais aussi leur fragilité, que P. Molina montre peut-être dans un empilement qui n'est guère d'aplomb. Le... château de cartes... !

*

Offshore : mot anglais (littéralement «en dehors des côtes», «vers le large»), qu'on peut traduire par en mer, au large, extraterritorial ... (d'après wiki)

adresse de l'image

Le Monde, 04.2016, blog

 

Adresse de l'image

Le drapeau européen

Le bleu, couleur emblématique de l'ONU, de l'UNESCO, de l'Union européenne. Douze étoiles en cercle ouvert : l'union n'est pas un repli. Le nombre 12 évoque le cadran, les mois, les signes du zodiaque...

Lumière d'étoiles et barbelés du rejet !

Accord UE-Turquie, début mars 2013 : celle-ci accepte désormais de se faire renvoyer par la Grèce les migrants qui y arriveront irrégulièrement. Ce pacte est illégal, contraire à la Charte des droits fondamentaux (dignité, égalité, solidarité...) et à la Convention de Genève qui interdit un refoulement collectif de demandeurs d’asile. En outre, beaucoup de démocrates critiquent le régime  turc actuel : minorités menacées, opposants fichés, médias censurés...

* Pétition adressée à Martin Schulz, Président européen (1)

Moi, Européen·ne, je refuse que les réfugié·es soient refoulé·es en mon nom

* Charte des droits fondamentaux (UE)

(1) Ouvrir, puis taper " moi, européen " dans la ligne de recherche

sommairebreves1606 * début idéologie-image

3.

Page librairie de LMDP : la rubrique Livre du mois

 

Chaque mois, depuis janvier 2001, la rubrique livre du mois de la page lecture de LMDP présente des ouvrages qui nous paraissent utiles à la formation initiale et continue des enseignants.

Pour certains, nous avons exprimé des réserves, voire notre désaccord : chaque fois en toute liberté et dans le respect de nos lecteurs. Près de 200 livres, à ce jour, figurent à la page librairie de LMDP. Voir, à cette page, toutes les recensions par ordre de date, suivies de la liste de tous les auteurs par ordre alphabétique.

Nos dernières recensions :

 

Avril 2016

Éric Maurin

La fabrique du conformisme

Seuil, La république des idées, 2015, 120 p., 11.80 €

Conformisme : Il s'agit de bien comprendre ce mot ! Le Petit Robert distingue le "Fait de se conformer aux normes, aux usages" et l'"Attitude passive d'une personne qui se conforme aux idées et aux usages de son milieu.", cette seconde acception étant considérée comme péjorative.

Essayons de voir de près ce qu'Éric Maurin, lui, entend par ce terme : "La vie en société implique une constante dépendance des autres" (49) ; "nombre de nos comportements et de nos choix s'inspirent directement de ceux des autres" (111) ; "l'individu contemporain ajuste continuellement ses comportements en fonction des autres, afin de ne pas s'en trouver davantage éloigné" (113-114). En fait, il ne s'agit ni de servitude, ni de dépossession : "On est passé d'un conformisme contraint par la tradition à un conformisme d'adhésion, une dépendance consentie aux règles (fluctuantes) observées par ceux qui nous entourent". (115)

Et pour le démontrer, l'auteur nous transporte, de chapitre en chapitre, dans le monde du travail, des loisirs, de l'école, des quartiers : chaque fois en soulignant l'importance du regard des autres, du temps des autres, du loisir des autres, du jugement des autres, de la couleur des autres !

Le chapitre sur l'école - le plus long - souligne l'importance des interventions en faveur de l'intégration des élèves, notamment les plus en difficulté : l'implication et l'information des parents (ceux-ci sont un levier politique ! 71), le rôle capital du chef d'établissement (un acteur clé ! 78) et surtout les interactions positives entre élèves (les plus fragiles soutenus par les mieux intégrés (86). Pointons, au passage, la critique de ces redoublements complètement inefficaces qui conduisent, dans une majorité de cas, au décrochage définitif (82).

En fait, le conformisme dont il s'agit est un facteur de cohésion, de stabilité, de sécurité : "Le conformisme est souvent ce qui reste pour ne pas se retrouver plus isolé encore." (115)

Mai 2016

Chantal Delsol

Populisme. Les demeurés de l'histoire

Ed. du Rocher, 2015, 270 p., 17.90€

Le détour par la Grèce antique s'impose pour découvrir et comprendre le cadre de pensée de ce que nous appelons aujourd'hui populisme. C'est à Athènes, particulièrement, que l'on peut observer la divergence entre l'idiôtês [ιδιώτης], davantage soucieux de son propre intérêt, et le démocrate - le koinos [κοινος] - qui reconnaît la primauté du bien commun, au nom du logos, c'est-à-dire de la vérité et de la justice... Nous dirions aujourd'hui "au nom de l'esprit des Lumières".

D'un côté, donc, l'émancipation, la tolérance, l'ouverture, la reconnaissance de l'altérité, le métissage... ; de l'autre.  l'enracinement, le repli, la vigilance aux frontières, le souci de maintenir son identité, la méfiance envers l'étrange (les nouvelles pratiques culturelles et cultuelles) comme envers l'étranger, que l'on répugne à assimiler : « l'idiôtês contemporain a, pour ainsi dire, volontairement régressé (204) »  : un demeuré de l'histoire !

Mais il faut le reconnaître : toute démocratie peut faillir à son idéal. « Les populismes contemporains se déploient dans les déficits de la démocratie. Ils obtiennent leur succès à la mesure de leur déception. » (59) Et c'est peut-être en  reconnaissant ces déficits qu'un débat peut avoir lieu : après tout, « les milieux populaires peuvent émettre à l'encontre des élites des jugements sensés dont il vaudrait mieux débattre plutôt que de les couvrir d'injures. » (122) Chantal Delsol a le courage de proposer un tel débat !

Le refuser, ce serait refuser le pluralisme, et donc le droit à la parole : « Une démocratie qui lutte par le crachat et l'insulte contre des opinions contraires, montre qu'elle manque à sa vocation de liberté. » (264)

 

 

 

 

Juin 2016

Tzvetan Todorov

La littérature en péril

Coll. Champs essais, rééd. 2014, 94 p. 6€

Né en Bulgarie, il entreprend en 1956 des études littéraires à l'Université de Sofia : un domaine de recherches où prévaut la conformité au credo soviétique. En 1963, boursier en France ("pour un an"... ), il rencontre G. Genette, R. Barthes, S. Doubrovsky, est docteur d'État en 1970, fonde la même année  la célèbre revue Poétique. Toutes ses recherches seront vouées à la littérature et à l'histoire des idées.

La littérature en péril est une profession de foi. C'est aussi un pamphlet, où il s'en prend à un enseignement qui étudie "des théories autour des oeuvres plutôt que les oeuvres elles-mêmes" (23). "Ce qui contribue au désintéressement croissant à l'égard de la filière littéraire qui passe en quelques décennies de 33% à 10% des inscrits au bac général." (31)

Pour illustrer son propos - "la littérature est un discours sur le monde" (31)  -, il entreprend un long détour - plus du tiers de l'ouvrage - pour parcourir l'histoire de la réflexion sur l'art, surtout sur la littérature : Aristote, Platon, Horace, la Renaissance, l'époque des Lumières en Allemagne, que relayeront en France B. Constant et G. de Staël, puis G. Flaubert et G. Sand...

Si donc la littérature est en péril; c'est parce que, "à l'école, on n'apprend pas de quoi parlent les oeuvres, mais de quoi parlent les critiques" (19). Bien sûr, le sens des oeuvres pourra être éclairé par les perspectives historiques, par des notions d'analyse structurale... "Cependant, en aucun cas l'étude de ces moyens d'accès ne doit se substituer à celle du sens, qui est sa fin (23)."

Cette quête de sens est indispensable pour former à l'esprit critique, à la connaissance de soi, à l'ouverture à autrui.

L'auteur le reconnaît : une bonne partie du monde enseignant partage cette conviction et souscrit à cette déclaration de l'Association des professeurs de lettres - citée p. 85 : « L'étude des lettres revient à étudier l'homme, son rapport à lui-même et au monde et son rapport aux autres. » Cela va de soi... mais il était bon de le rappeler.

 

(...) est illettré, pour moi, le lecteur qui refuse qu'on dérange ses habitudes de lecture.

Louis Dubost, éditeur et écrivain

4.

Brèves de Brèves

Religions : histoire & textes

Sur le site de Harvard

un cours en ligne gratuit sur les religions :

six professeurs offrent aux participants une compréhension de l’histoire et des interprétations des textes religieux.

Leur constat : l’inculture globalisée à propos des religions dans le monde.

Une vidéo d'introduction donne les objectifs du cours ; les cinq suivantes présentent le christianisme, le bouddhisme, l’islam, l'hindouisme et le judaïsme, en soulignant la diversité - comme valeur ! -au sein de chacune.

Info sur le Figaro étudiant du 23.02.2016 avec une présentation sur youtube (en anglais)

En France :

Six universités ou écoles vont accueillir, dès la rentrée prochaine, de nouveaux cursus et enseignants pour renforcer la recherche en islamologie et sur la radicalisation, selon le souhait du ministère de l’Éducation.

 

(...) le fait religieux appartient à tous quand l'expérience religieuse n'appartient qu'à quelques-uns. Et là, je suis imperturbable devant les objections des militants "laïques" ou rationalistes. Je leur réponds : " Ecoutez, c'est comme ça; ça plaît ou ça ne plaît pas, mais il y a Vézelay et Notre-Dame, il y a des oeuvres dans les musées, il y a des pèlerinages, un calendrier, des congés qui ont une histoire comme à Noël et Pâques, etc. Il en va de même dans toutes les civilisations, et si vous ne vous en occupez pas, vous ne vous occupez pas de l'homme. "

Régis Debray, Avec ou sans Dieu. Le philosophe et le théologien (dialogue avec Claude Geffré), Bayard, 2006, p. 142-143.

Il a publié en 2003 Le feu sacré - Fonctions du religieux, Fayard.

 

Interdisciplinarité

Les enseignements pratiques interdisciplinaires mobilisent au moins deux disciplines, ils s'appuient sur une démarche de projet et conduisent à une réalisation concrète, individuelle ou collective.

* Eduscol (France), site officiel du Ministère de l'éducation nationale (information et accompagnement des enseignants), propose diverses activités (ici pour le cycle 4 : les trois années du collège), par exemple ::

La caricature : procédés, sens, résonances [Education musicale / Français / Arts plastiques]

Des mots, des gestes, des sons pour raconter ton histoire [Éducation musicale / Français / Éducation physique et sportive]

Fais bouger ta littérature [Français / Education physique et sportive]

Réaliser des reportages radiophoniques "à chaud" sur un épisode de la période 1789-1848 [Histoire et géographie / Français]

* L’interdisciplinarité : une voie d’excellence :

Article paru dans Cahiers pédagogiques, 9 septembre 2015 :

Loin de s’opposer aux disciplines et aux connaissances, l’interdisciplinarité les renforce. Déconstruisant plusieurs arguments des détracteurs de la réforme du collège, l’auteur, Michel Develay, didacticien des sciences, défend l’importance d’une multiplicité de regards disciplinaires différents pour appréhender la complexité d’une réalité.

Lire la suite

Le Français, trait d’union entre les disciplines

Dossier publié par l'AFEF, Association française des enseignants de français (décembre 2015) :

Le français n’est pas seulement en effet le trait d’union entre les disciplines, il est dans la classe le vecteur de tous les apprentissages scolaires, sociaux, civiques, il est l’instrument principal du développement de la pensée autonome, singulière, critique que l’école cherche à promouvoir, il est l’instrument premier de la construction identitaire et de son corollaire indispensable le sentiment d’appartenance, l’intégration sociale et d’abord scolaire. 

Lire la suite

J'avais le sentiment qu'un homme sans paysage est bien démuni. Une sorte d'infirme.

Patrick Modiano, Accident nocturne, p. 140.

Ce paysage, c'est la diversité de tout ce qui constitue notre milieu de vie, nos savoirs, nos émotions, nos projets, nos souvenirs. Pas seulement l'eau de la rivière, mais aussi le poisson, le nénufar, le pêcheur, la Truite de Schubert, le barrage hydroélectrique, la Loreley d'Apollinaire... Le chimiste s'intéresse à l'eau, le biologiste au poisson, le botaniste au nénufar, le sociologue au pêcheur, le musicien à la Truite de Schubert, l'économiste au barrage hydroélectrique, le lettré à La Loreley d'Apollinaire...

Chacun dans son coin, cloisonné dans sa spécialité, peu ou mal informé de la curiosité et du langage du collègue. Comme trop souvent dans une école !

Jules Bradfer

 

Congrès mondial FIPF, Liège, 14-21 juillet 2016 : français, langue ardente

Le Congrès mondial de la Fédération internationale des professeurs de français fait son grand retour en Europe pour s'installer à Liège durant une semaine. Il ne s'était plus déroulé sur le Vieux Continent depuis l'édition de 2000 qui s'est tenue à Paris.

Voir le programme journée par journée

Renseignements & inscriptions   

 

Je croyais devoir colporter les directives ministérielles. Je transmets beaucoup plus utilement des expériences réussies.

Lorsque je ne peux répondre à la question d'un professeur qu'en le renvoyant à la lecture d'un texte officiel, je suis en situation d'échec.

Jean Georges, Insp. Ed. nationale, L'Ecole des lettres, 2008-2009, 5-6, p. 111 & 114.

 

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire * Revue trimestrielle

 http://home.scarlet.be/lmdp/ *  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

 

 

Copie autorisée pour usage pédagogique non lucratif et avec mention de la source

 

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ABÉCÉDAIRE

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  88 articles parus dans LMDP

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 8000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990