Astuce !

Pour toute recherche dans LMDP, ouvrez ALPHABET : accès direct à quelque 1000 documents

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://home.scarlet.be/lmdp/ *  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990

Article paru dans le numéro 100 (mars 2000) * Actualisé en janvier 2005    

© LMDP Copie autorisée pour usage pédagogique non lucratif et avec mention de la source

AU FIL DES PROJETS

 Un récit de Christiane Authelet et Carine Guillaume * ISF, Virton (Belgique), classe de 2 P Foba

 Rappel : La 2e FOBA – classe de 2e année professionnelle, option formation de base  - vise

 *    à amener tous les élèves aux socles de compétences à 12 ans lorsque ceux-ci ont mal ou peu maîtrisés pour la poursuite de la scolarité dans de bonnes conditions; ceci comprend des socles de compétences particuliers pour ce qui concerne la formation technique et pratique

*    à pratiquer une observation véritable et systématique des potentiels divers de chaque élève en vue de recueillir des éléments d’information susceptibles d’aider à son orientation.

      D’après le document http://www.segec.be/Documents/Fesec/1degre_base/1DB_I.D.avril2004.pdf 

  Si le cours de GCPP (gestion collective de projets pluridisciplinaires) apparaît parfois comme étant vide de sens, voire non fondé, l'expérience vécue l'an dernier en 2 P FOBA à l'ISF tente ici de nous prouver le contraire.

  En effet, guidés par les deux responsables de ce cours - Agnès Génicot et Nicole Hénuset - qui forment une équipe motivée, compétente et organisée, les professeurs de chaque cours impliqué peuvent aisément "faire le ménage" de leur matière…

  C'est dire que le courant passe bien entre enseignants, élément capital pour faire aboutir et rendre profitable tout projet collectif. Et le courant passe bien aussi entre les enseignants et les élèves: ceux-ci savent même à l'occasion se montrer impatients, voire exigeants, vis-à-vis de nous! Chaque projet est vraiment le projet de tous.

  Un projet est aussi un moyen de faire "croire et adhérer au cours de français": la réalisation du projet nécessite la performance et la réussite dans des formes variées de communications écrites ou orales. C'est bien plus intéressant que des exercices pratiqués artificiellement.

  Et les élèves le découvrent bien vite! Ils veulent quelque chose qui a du sens.

  Pour ce qui concerne notre classe, nous disposons de quatre heures de français et de trois heures d'expression et communication (choix d'école). C'est une chance que nous souhaitons à des collègues d'autres écoles...

  Dès novembre, les bases sont établies : objectifs à moyen et long termes, implication de chaque cours selon les projets.

  Tout au long du déroulement de chaque projet, les carnets de bord des élèves, aussi bien que les panneaux muraux avec la liste détaillée des opérations, soutiennent la vitesse de croisière et précisent le cap.

  Ci-après, sous forme de schéma, les différentes interventions concernant nos cours de français.

  Chaque tableau est suivi d'un descriptif d'activités, où sont distinguées:  

les activités proprement langagières, qui sont principalement de notre ressort,

et les activités transdisciplinaires, où s'engage la "complicité de l'équipe enseignante".

Chaque projet, en effet, chaque problème de vie ne soulèvent-ils pas des questions relevant de disciplines variées: économie, esthétique, histoire, sciences...?

  Même si telle discipline ne figure pas expressément dans la liste des cours de 2e FOBA, nous faisons nôtres les curiosités et les questions de nos élèves pour "aller voir" et nous informer en dehors de nos horizons coutumiers.       

«Mettre en évidence les liens entre les différents savoirs ne peut qu'éveiller la curiosité des adolescents, comme celle de tout être humain désireux de se situer dans la communauté humaine et dans la vie en général.»  

Edgar Morin, interview parue dans La Vie, 2 avril 1998, n° 2744, p. 21.

La belle aventure de découvrir ensemble!

  PROJETS

APPRENTISSAGES

 

1. Le Marché de Noël

SAVOIR

= Réalisation d'affiches:

® notion de slogan

® utilisation de l'impératif

= Relation avec le client

 

® apprentissage des formules de politesse

SAVOIR-FAIRE

® organisation d'une page

 

® prise de contact

® maintien

 

 

SAVOIR-ÊTRE

® travail de groupes  

® notion de respect

® "public-relation"

  Activités langagières:  

Entraînement à l'écriture de slogans:

variations sur le rythme, sur la sonorité (répétitions de sons), sur la construction grammaticale, sur le verbe à l'impératif. 

Pratiques orales:  

petits scénarios pour "placer" des formules de politesses (s'excuser, requérir...); prise de parole, écoute mutuelle dans le travail de groupes (importance de la reformulation). 

  Activités transdisciplinaires (complicité des collègues...):

  Observer des affiches comme objets esthétiques, avec leurs moyens de mise en valeur (le "dessin" du texte, le dessin dans le texte); découvrir le monde de l'imprimerie, de la publicité; découvrir les commerces locaux; s'informer sur la comptabilité (budget, recette, dépense, bilan...).  

 

2. Voyage culturel et récréatif

 

     Le Château de Vianden et la patinoire de Kockelscheuer

 

SAVOIR

= Utilisation correcte du téléphone

® élaboration collective des messages (présentation, demande de renseignements, réservations...).

= Lettre d'information aux parents

  = Communications verbales

® à la direction

® aux responsables de l'internat

= Charte de comportement

  = Légende des photos prises lors de cette  journée

® décrire en peu de mots

® orthographe

SAVOIR-FAIRE

  ® entrée en conversation

® rapport au groupe-classe des informa­tions reçues

    ® mise en page, via le traitement de texte

  ® Adaptation du message au récepteur

    ® Énoncé de règles (pratique du texte injonctif)

  ® Correspondance texte / image

® Manipulation du dictionnaire

SAVOIR-ÊTRE

  ® politesse, langage correct

 

 

 

  ® Répercussion de l'information en fonction du destinataire    

® Attention portée aux différentes situations possibles

  ® Imagination

® Rigueur

  Activités langagières:

Le travail de la voix au téléphone: maîtriser l'intensité, le rythme, la diction; se présenter; énoncer l'objet de la communication; prendre congé.

Prendre des notes en téléphonant.

Rendre compte aux condisciples: reformuler fidèlement, synthétiser l'information reçue.

Pratiquer des écritures variées: solliciter (lettre), enjoindre (charte), plaire ou informer (légendes de photos); et  observer les manières variées d'y prendre en compte le destinataire.

  Activités transdisciplinaires:

Lecture de cartes (l'échelle, le relief, l'hydrographie, les signes de la carte routière...); établissement d'un horaire (distances, minutage...).

Le château a une histoire... La vie au moyen âge

Les aspects financiers (comparer des offres de prix, prendre une assurance)

L'esthétique de la carte postale ("Pourquoi c'est beau ou pas beau...?"); une information - documents à l'appui - sur la pratique de la photographie (plans, profondeur, couleurs, lumière, trucages...).

La carte postale comme document historique ou (auto)biographique, comme objet de collection.  

 

 

3. Journée Portes ouvertes

 

Thème:

l'EUROPE

SAVOIR

 

= Rédaction de lettres de demande de documen­tation auprès de divers organismes

  = Code oral

SAVOIR-FAIRE

 

® Repérage des renseignements utiles

 

  ® Attitude face aux visiteurs

® Compétence

SAVOIR-ÊTRE

 

® Correction dans le langage écrit

® Souci de remercier

 

    ® Accueil

 

  Activités langagières:

Ecrire permet de découvrir des contraintes particulières: prise en compte du destinataire (souvent anonyme mais plutôt important... ); clarté dans la demande (quoi, à quelle occasion...); formules de politesse.

Lecture des documents reçus: comprendre, sélectionner, reformuler les informations.

Prendre la parole: Comment présenter ces informations au public? Bien connaître son "sujet" pour expliquer, répondre aux questions des visiteurs...

Apprendre à garder son calme: dominer l'angoisse ou... le fou rire!

Comparer les usages de politesse à l'écrit, à l'oral (analyser comment se fera - s'est fait - l'accueil des visiteurs: soigner la tenue, le geste et le regard; saluer, répondre, expliquer)

Maîtriser (découverte, création) des langages non verbaux: images, graphiques, pictogrammes, fléchage d'itinéraire.

Activités transdisciplinaires:

Bien des disciplines sont sollicitées...:

* savoir traduire... parce que tout n'est peut-être pas "en français" dans les documents qui nous parviennent.

* interpréter correctement des statistiques sur la population, l'économie, le tourisme.

* exploiter des informations, des images sur l'histoire des pays, leur culture, leurs artistes.

* présenter, réaliser et offrir des recettes culinaires des pays d'Europe.

* se mettre en costume national: tyrolien, andalou, gitan, savoyard, écossais et bien d'autres.  

 

  4. Journée "verte"

SAVOIR

= Rédaction des questions pour le jeu de piste

® formulation des questions

® notion de questionnaire à choix multiples

SAVOIR-FAIRE

  ® Mise en page d'un questionnaire diversifié et pluridisciplinaire

SAVOIR-ÊTRE

® Fair-play lors des épreuves et de leur correction

  ® respecter le "code de conduite" rédigé pour le projet 2

  Activités langagières:

Parler avant d'écrire...: échange oral pour définir l'espace du jeu, les épreuves à effectuer (quel niveau de difficulté?), les moyens de corriger les réponses; négociation en cas de divergence (écoute, tolérance...).

Rédiger des questions :

ou bien des questions qui amènent "oui" ou "non"?

ou bien avec des mots comme "quand", "comment", "qui", "pourquoi"...?

Sont-elles assez claires? Pour le vérifier, les tester entre nous.

Activités transdisciplinaires:

Des questions portent sur des domaines variés: quantités, pourcentages ou moyennes...; légendes ou événements historiques; climat, relief ou hydrographie...; monuments ou œuvres d'art... Trouver les réponses exactes nécessite des démarches: témoins locaux, bibliothèques, recherches sur le terrain, questions aux professeurs.  

Dans le carnet de bord de Blandine G.

Chaque élève tient son carnet de bord - un document d'une cinquantaine de pages - qui relate fidèlement le déroulement des projets.

Beaucoup de traces personnelles de ce parcours en quatre étapes

par exemple:  

* un débat va avoir lieu...

elle donne les arguments et les avis qu'elle voudrait défendre...  

* le débat a eu lieu:

elle met en parallèle son point de vue et les décisions du groupe"  

* le projet a abouti

elle distingue les "pertes et les profits"

etc.

   

Pour Blandine et pour les autres,  

écrire, c'est construire des savoirs, se découvrir des capacités et les développer, créer des liens, affirmer sa personnalité...

  Savoir où l'on va...


Partir du mot 'projet' pour mettre en évidence la représentation que les élèves ont de ce mot «brainstroming»

 

Autres articles parus dans LMDP/

http://home.scarlet.be/lmdp/archives.html

 

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://home.scarlet.be/lmdp/ *  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990