Astuce !

Pour toute recherche dans LMDP, ouvrez ALPHABET : accès direct à quelque 1000 documents

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://home.scarlet.be/lmdp/ *  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990

P

http://home.scarlet.be/lmdp

Article paru dans le numéro 97 (juin 1999) de LMDP - MIse à jour 08.2017

© LMDP Copie autorisée pour usage pédagogique non lucratif et avec mention de la source

REGARDER EN SOI ET AUTOUR DE SOI... ET SE SENTIR POÈTE

Récit de Christiane Goffard

5e T. Q. Education - ISM, Couvin

Pour introduire le parcours sur la poésie, j'avais envie de la faire d'abord vivre de l'intérieur aux élèves de 5e T. Q. Education, d'autant plus que leur section les ouvre et les sensibilise à la relation avec eux-mêmes et les autres.

Il s'agit d'un atelier de recherches, d'écriture et de partage autour du film Il Postino (Le facteur, de Michael RADFORD - 104 minutes), film qui ne sera présenté que dans la deuxième étape.

Vu l'enthousiasme des élèves, la qualité des productions, je vous le présente avec beaucoup de plaisir.

1. DÉCOUVERTE DU FILM

Première étape: recherche d'informations

a. Procédure

Je demande aux élèves (au nombre de 17) de s'informer tous azimuts (dans des dictionnaires, encyclopédies, internet, manuels, cours, journaux, ambassades...) sur un des points, tirés au sort, de la liste que je leur remets. Suivant le nombre d'élèves, certains seront présentés deux ou trois fois, ce qui ouvre des perspectives différentes.

[Le tirage au sort présente l'avantage que l'élève ne se cantonnera pas dans son propre horizon de connaissances et d'intérêts et trouvera finalement satisfaction à découvrir du nouveau.]

Voici les notions que j'ai sélectionnées à partir du film (SANS donner à connaître le titre du film et avec l'espoir que les élèves ne le reconnaîtront pas):

1. métaphore, vers, rimes, strophes, quatrains...

2. DANTE Alighieri, "Béatrice"

3. communisme

4. Prix Nobel de littérature

5. le Chili dans les années 50-80

6. VILLON François

7. analphabète, plagiat, autographe

8. mandat d'arrêt, exil

9. NERUDA Pablo, "El canto general"

Le premier objectif est qu'ils parviennent à parler de leur "sujet" pendant un minimum de deux minutes, de façon agréable et si possible sans notes, si ce n'est des mots ou des dates-clés.

Pendant les présentations orales, les élèves sont invités à prendre note de ce qui leur semble intéressant, susceptible de les aider pour réaliser la 2e étape: imaginer un scénario où apparaîtront un maximum des informations entendues lors des présentations orales et qui respecte les données historiques.

b. Évaluation

J'évalue la présentation selon trois critères: la qualité de leurs recherches, la compréhension de leur sujet, l'expression orale.

c. Conclusion

Les élèves ont été motivés par l'aspect défi et ouverture des recherches. Certaines découvertes les ont passionnés et branchés sur l'actualité. Leur travail a souvent été très personnalisé. J'ai perçu chez plusieurs beaucoup de fierté à présenter le résultat de leurs investigations et les démarches, parfois surprenantes pour s'informer (interview à la gendarmerie, par exemple).

 

Deuxième étape: imagination d'un scénario

a. Procédure

A partir des notes prises pendant les exposés, notamment des détails, et en respectant l'exactitude des données, les élèves sont invités à imaginer une fiction cohérente qui intègre le plus d'éléments possibles. Ils savent que toutes les notions ont été tirées d'un film qu'ils découvriront par la suite.

J'insiste pour qu'à ce stade, chacun travaille seul pour permettre la variété des genres, des histoires. L'accent est mis surtout sur l'imagination, la cohérence. Puis chacun lit sa création aux autres.

b. Évaluation

J'évalue ici selon trois critères: l'originalité, la cohérence, l'expression.

c. Conclusion

Nous avons eu le plaisir de découvrir des histoires tantôt rocambolesques, farfelues, tantôt romantiques, engagées, comiques.

C'était intéressant de relever les précisions retenues de la vie et des écrits des poètes, de la situation politique de la France, de l'Italie et du Chili, et l'intégration de ces données dans des récits imaginaires.

Troisième étape: vision du film

Pendant la vision du film, je demande aux élèves d'être attentifs à ce qui se dit à propos de

- la poésie, des vers cités...

- Neruda

La vision du film est suivie d'un échange à bâtons rompus sur le film, la conception de la poésie présentée dans le film et les liens - ou non - entre leur fiction et le synopsis.

 

2. ATELIER D'ÉCRITURE POÉTIQUE: "Se sentir poète..."

Dans le film Il Postino, à la question du facteur: «Comment devient-on poète?», Pablo Neruda répond: «En regardant autour de soi

Il s'agit ici d'un atelier d'écriture poétique basé sur une perception fine, attentive du monde, de la nature qui nous entoure et des liens avec ce qui se vit en nous, grâce à une promenade solitaire dans un coin accueillant de la nature.

Je me suis inspirée d'un atelier d'écriture réalisé avec Odette et Michel Neumayer (GFEN) lors des Rencontres Pédagogiques d'été de 1990.

Je présente aux élèves l'ensemble du projet avant de le commencer.

 

Phase 1 - Préparation

- Je demande aux élèves d'écrire pour eux-mêmes (ce ne sera pas partagé à la classe), comment ils se sentent, ce qu'il vivent ce jour-là. C'est un moment d'intimité avec eux-mêmes.

- Pendant la promenade, je leur demanderai de percevoir la nature avec leurs sens, et pour préparer cette ouverture, je leur propose un genre de brainstorming à partir des mots

3. REGARDER, SENTIR, TOUCHER, ENTENDRE

Ils inscrivent une vingtaine de mots, expressions, images qui leur viennent spontanément à l'esprit.

Chacun en choisit ensuite 3 ou 4 et va les inscrire au tableau en les disposant à son gré. Chacun complète sa "liste" avec les mots qu'il apprécie.

- Les élèves sont alors invités à s'approprier la démarche et rédiger LEUR projet, leurs souhaits, leurs désirs, craintes, moyens à mettre en œuvre pendant la promenade. Bref, je leur demande de personnaliser les objectifs de la balade et de l'écriture. Ce texte ne sera repris qu'à la fin de l'atelier.

Phase 2 - Promenade poétique

J'ai choisi un endroit calme, où la nature est la plus attrayante et présente possible, et j'envoie les élèves se promener avec papiers, bic, crayon... pendant une demi-heure. J'insiste pour que chacun fasse cette promenade, SEUL avec lui-même et la nature, et rapporte des "trouvailles": objets de la nature, écrits, croquis...

Phase 3 - Écriture

- De retour en classe, chacun s'essaie à l'écriture de plusieurs fragments poétiques plus ou moins longs à partir des trouvailles ET de ce qu'il vit aujourd'hui, c'est-à-dire établir des liens, des correspondances, des métaphores entre son vécu et sa perception de la nature.

- Ces premiers jets sont lus au groupe en mettant l'accent sur le plaisir de la création, du partage, des différences et en aidant les élèves à ne pas se juger.

- J'invite alors les élèves à se choisir par deux pour s'entraider à retravailler le texte, les figures de style, la construction des phrases, l'orthographe...

- Quand le texte est terminé, je leur demande d'en soigner la présentation: choix du support, des marqueurs, de l'écriture, et de se servir des "objets" ramenés lors de leur promenade. Ceux qui le souhaitent l'afficheront au mur de la classe.

- Pour le partage des écrits, j'invite à commencer par dire à tous son projet d'avant la promenade, puis à présenter et lire le texte final.

 

S'en suit un échange par rapport au texte lui-même et à son auteur, aux échos de la classe et les liens avec les idées du film concernant la poésie.

Conclusion

L'émotion était au rendez-vous de ce partage intense et personnel, les applaudissements spontanés aussi devant les richesses, capacités souvent insoupçonnées de chacun.

Voici quelques extraits des impressions des élèves à la fin de cet atelier:

Je n'aurais jamais imaginé qu'un jour, j'aurais pu écrire un poème. En plus, il me plaît beaucoup. - Laetitia Ewen

Cette expérience nous fait découvrir une autre partie de nous-même, le côté poète, poète marrant, romantique ou réaliste... - Sandra Corréani

Ce qui est important, c'est le poème que j'ai composé. Maintenant il est affiché dans la classe et je suis fière de moi. - Laetitia Philippe

En écoutant les poèmes des autres, j'étais très émue. C'était chouette. Nadège Leroy

J'ai découvert que j'étais prête pour l'avenir et j'ai apprécié d'être là. Céline Leroy

Je n'ai pas participé à la balade et c'est bien dommage. Je découvre leurs poèmes. Ils sont magnifiques. Ils ont été inspirés. Cela m'a touchée. Jennifer Simon

Et quelques textes choisis par l'ensemble de la classe et moi-même pour illustrer cet article:

Relation extrasensorielle

Arbre, je suis devenue

Ancrée dans la terre

Par tant de racines

Émue

Par une vie doulce et amère

Je retrouve enfin mes origines.

A nouveau, mon corps

Jouit de ces caresses:

Le vent me fait la cour,

L'eau me pénètre,

La terre me serre dans ses bras.

J'avais quitté

Cet amour pourtant attendu,

Maintenant que je l'ai retrouvé,

Je ne le quitte plus.

Jessica Save

Assise sur un tronc d'arbre,

Éloignée de tout, je pense.

Solitude, regret. J'écoute ce silence

Qui sans cesse me hante.

Je me laisse aller dans ce décor.

Il envahit mon corps.

Assise sur un tronc d'arbre

Loin de toi, je pense.

Le vent me caresse la peau

Comme tes mains le font si bien.

Un manque apparaît soudain...

Pourquoi suis-je seule sur ce tronc?

Rejoins-moi... J'ai besoin de toi.

Nadège Leroy

Je me balade dans ce parc qui ne fait qu'agrandir l'angoisse, l'inquiétude, les regrets qui vivent déjà en moi!

Je regarde l'eau et je suis jaloux! Pourquoi est-elle toujours tranquille?

Je regarde à travers elle et pourtant je n'y vois rien... C'est comme dans mon esprit.

A certains moments, c'est flou; à d'autres, plus agité.

Croyez-vous que je trouverai un endroit où elle sera plus claire?

Il le faut, sinon mon esprit ne sera plus jamais serein.

Les rayons du soleil qui se reflètent dans l'eau me font penser à mes amis qui essaient de m'aider. Si le soleil réchauffe l'eau, eux peuvent-ils m'aider? Je n'en sais rien.

Décidément, je ne suis pas pas bien! Mais qu'est-ce, comparé à celle qui porte le deuil toute seule?

De toutes façons, j'ai le poing levé en souvenir du passé qui, lui, fut égayé.

Vous verrez, un jour, tout finira par s'arranger.

Grégory Figue

Du même auteur:

Christiane Goffard, Atelier d'écriture : autobiographie. - Racines égyptiennes, 3e degré P hôtellerie:

http://home.scarlet.be/lmdp/racines.html

Autres articles parus dans LMDP :

http://home.scarlet.be/lmdp/archives.html

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://home.scarlet.be/lmdp/ *  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990