Astuce !

Pour toute recherche dans LMDP, ouvrez ALPHABET : accès direct à quelque 1000 documents

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990

 

Celui qui écrit se fabrique un destin.

J.-M. G. Le Clézio, Le Procès-Verbal, Gallimard, coll. Le Chemin, 1963, p. 123.

 Carpe diem pour des matheux 

Article paru dans le numéro 104 (mars 2001) de LMDP 

© LMDP Copie autorisée pour usage pédagogique non lucratif et avec mention de la source

quelques lectures préparatoires: un roman, et quelques poètes...* découvrir Virgile * réécrire son Carpe diem

Récit de Damien Avet, ISJ Jumet

Classe de 6e E.G., sciences, langues, mathématiques

 La réécriture du Carpe Diem a été effectuée au terme de deux étapes,

l'une dans le domaine narratif (fiction romanesque et théâtrale),

l'autre dans le domaine poétique (de l'Antiquité à nos jours, y compris la chanson d'aujourd'hui), combinant chaque fois lecture, selon diverses "grilles" ou techniques développées en classe, et production écrite.

 A. Deux points de départ...

 1. Le roman de N.-H. Kleinbaum, Le Cercle des poètes disparus, Laffont éd., 1990, coll. Livre de Poche, n. 7324.

 Rappelons-le brièvement: Keating, personnage central, fait cheveu dans la soupe, au sein d'un établissement d'éducation à la fois rigoriste, élitiste, conservateur, dont toutes les pratiques pédagogiques sont subordonnées au quadruple impératif Respect, Tradition, Travail, Devoir.

 Deux fils rouges, dans ce roman qui a passionné la classe:

 * La mise à profit du temps qui passe, de sa richesse, de ses virtualités... le carpe diem, en définitive! Un des personnages a cette phrase terrible: «(...) pour ne pas découvrir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu!»

 A ce moment du parcours, le projet de réécriture du Carpe diem ne se précise pas encore tout à fait.

 *   La responsabilité de l'enseignant dans le message qu'il passe aux enseignés: là, le héros du livre est pris en défaut. Bien sûr, il a raison d'inciter ces jeunes à être eux-mêmes, à sortir des sentiers battus, à laisser parler leur cœur plutôt que la raison du plus fort (société, parents, morale...). En même temps, il a tort: il n'a pas mesuré les effets (dramatiques pour un des élèves) de son message; il n'a pas réalisé que parfois la pression des parents, de la société bien pensante, est trop forte.

 La fiche de lecture - Sa qualité repose sur deux conditions:

 *   La maturité de celui qui la rédige, sa capacité à réfléchir par lui-même; faute de quoi ce travail risque de n'être qu'un pensum ennuyeux, un vain étalage d'artificiel, de superficiel, de conventionnel.

 * La maîtrise de quelques techniques, par exemple:

1. Nomina sunt numina [x]

2. Mise au clair du thème du livre, de la thèse de l'auteur, de l'avis du lecteur.

3. Quelques notes théoriques sur le mythe, l'épopée, la tragédie et le drame, le roman.

4. Quelques notes rapides sur la vie au Moyen-Age.

5. Quelques rappels ou quelques liens avec d'autres cours (histoire et religion surtout).

6.  Quelques notes sur l'histoire littéraire pour savoir quand se place le récit,
dans quel courant de pensée, au centre de quels événements...

7. Théories de Freud et bases de la psychanalyse   

[x] Numina sunt numina...C'est une piste qui nous a retenus un moment: la parenté graphique ou phonique de certains noms de personnages (Marie / Marguerite, dans Ionesco, Le roi se meurt; Gréta / Grégoire, dans Kafka, La métamorphose...) nous a intrigués: effet de miroir? tension? connivence? Nomina sunt numina, dit l'adage. Dans la Bible aussi, le nom désigne un destin personnel: Abraham, Moïse, Jésus, et d'autres. Signifiant, signifié...: une occasion d'approfondir!

... Et certainement bien d'autres choses encore.

 Tout cela a pour but d'ouvrir le plus de portes possible, de permettre aux jeunes d'aller chercher, de puiser à volonté, un peu comme dans un self-service. Bref, une volonté, un impératif: je veux de la personnalité dans l'analyse! Et je peux dire que, en dépit de la difficulté du travail, les élèves ont vraiment adoré! Dans de telles conditions, la correction en commun est un partage où chacun s'enrichit.

 Signalons pour mémoire quelques autres œuvres parcourues: Ionesco, Le roi se meurt; Kafka, La métamorphose; Bernard Tirtiaux, Le passeur de lumière...

début Carpe diem

 2. Un choix de textes de Charles Baudelaire dans Les Fleurs du Mal

L'approche de la poésie - Baudelaire d'abord, puis Du Bellay, Heureux qui comme Ulysse, puis beaucoup d'autres! [xx] - cette approche combine observation des procédés (rimes, rythmes, sonorités, images,  connotations...) et essais de production par les élèves: un va-et-vient nécessaire entre lecture et écriture. En résumé, éveiller le goût pour la poésie (plaisir de manier des mots et des textes, d'écouter les trouvailles des autres...) sans gommer la rigueur.

[xx] Et bien d'autres! Par exemple: Miroir, calligramme de G. Apollinaire; Georges Brassens, Les passantes; Maxime Le Forestier (chantant un Brassens inédit: Si seulement elle était jolie); Henri Michaux, Dans la nuit; un calligramme de Vaclav Havel; Pierre Ferran, Le sac à mots; Raymond Queneau, Prenez un mot...; Achille Chavée, Un éléphant se baladait...;  Philippe Soupault, On voit quelqu'un...; Jacques Prévert, Démons et merveilles; Paul Verlaine, Il pleure dans mon cœur; etc.

 

 La production d'acrostiches, par exemple, apparaît comme un défi à relever, particulièrement l'acrostiche sur son propre nom ou prénom. Les élèves ont aussi ajouté une strophe au texte inédit de Brassens, en partant de la commutation de jolie (vieille, laide, mignonne, coquette...).

 B. Et, à l'arrivée, le Carpe diem !

début Carpe diem

 Les élèves vont revenir à un des fils rouges du roman de Kleinbaum, ils vont retrouver le même thème chez un des plus grands poètes de l'Antiquité latine. Et en même temps, ils se soumettront aux exigences de l'écriture poétique. Rigueur et plaisir mêlés, sans pourtant se prendre pour des... Auteurs attitrés.

 A la fois célébration de la valeur découverte chez les écrivains et volonté de s'inscrire dans leur propre écrit. Bref, de se désigner, en signant leurs mots à eux!

 A ces élèves, qui n'ont jamais fait de latin, je propose l'ode d'Horace (Odes, I, 11), d'où est tiré le célèbre adage Carpe diem.

 Qui est Horace? Qu'est-ce qu'une ode? Et d'autres questions sur l'époque d'Auguste... dont je leur donne la synthèse suivante:

 Poète latin, épicurien, 65 - 8 avant J.-C.: fils d'un simple affranchi, il était lié au poète Virgile et à son ami Mécène, qui lui permit de vivre de ses écrits. Il vécut ainsi, retiré du stress de la vie citadine, dans un domaine, jouissant en délicat de tout ce que la vie lui offrait: l'art de vivre devint sa spécialité. - Remarque: Les calculs des astrologues orientaux, babyloniens en particulier (Babylonios numeros),  avaient beaucoup de succès dans la société romaine: ils composaient les horoscopes de l'Antiquité!

 Ensuite, je leur propose une traduction de ma façon, plutôt libre, question de ne pas dérouter des non-latinistes.

                                                 Carpe diem

Tu, ne quaesieris (scire nefas) quem mihi, quem tibi

Finem di dederunt, Leuconoe, nec Babylonios

Temptaris numeros. Ut melius quicquid erit pati!

Seu plures hiemes seu tribuit Juppiter ultimam,

Quae nunc oppositis debilitat pumicibus mare

Tyrrhenum, sapias, vina liques et spatio brevi

Spem longam reseces. Dum loquimur, fugerit invida

Aetas: carpe diem, quam minimum credula postero.

 

Toi, ne cherche pas (ça ne t'est pas permis) quelle fin

Les dieux ont prévue pour moi et pour toi, Leuconoe, et

Ne t'essaie pas aux nombres babyloniens. Subis ce qui sera comme le meilleur!

Que Jupiter t'ait accordé plusieurs hivers ou ce dernier

Qui, maintenant, sur les rochers, brise les vagues de la mer,

Penses-y: filtre ton vin et, puisque le temps est bref,

Renonce aux longs espoirs. Tandis que nous parlons, le temps jaloux aura fui:

Carpe diem, fie-toi le moins possible au lendemain.

 

 Consignes du travail de réécriture:

début Carpe diem

1. Composer un poème d'au moins deux quatrains en alexandrins.

2. Les vers doivent rimer au moins deux par deux.

3. La césure doit tomber au sixième pied.

4. Le poème doit être une adaptation aussi fidèle que possible du texte original.

5. Le titre: Carpe diem!

6. Le texte est à remettre dans 15 jours.

 En annexe, quelques travaux d'élèves. Livrés tels quels, sans avoir corrigé certaines imperfections métriques.

Cueille chaque jour et le signe de ce jour

L'amère expérience deviendra une chance

Si ton existence peut lui donner un sens

Quand surgira l'amour évite tout détour

Tu peux jouir désormais d'être ce que tu es

Car Dieu sait si demain sourira le matin

Si dès lors ton destin prendra les choses en main

Certains de tes secrets ne jailliront jamais

Est-ce que tous ces gens savent qu'ils sont vivants

Brûlons la jalousie oublions notre envie

Jetons ces bougies profitons de la vie

La vivre pleinement, vivre l'instant présent

Se sentir malheureux en se faisant des vœux

A quoi sert ce savoir? Pourquoi tant vouloir

Attraper ce miroir qui permettra de voir

Ce que veulent les dieux? Ils le choisiront, eux!

Eleonora Fusella, 18 ans

Ne cherche pas à voir où ta vie finira

Ni même ce que les dieux ont prévu pour nous deux

Tu sais que ton destin tu ne le changeras pas

Toujours d'entre nous deux plus forts seront les dieux

Ne pense pas au passé, à ces instants gâchés

Ecoute la mélodie des vagues de la mer

Puisque le temps est court, ne te fais pas prier

Même si nous deux on vit notre dernier hiver

Tu sais qu'un jour viendra où tout le monde mourra

Profite du jour présent, oublie les longs espoirs

Car le temps est trop bref, et on ne le voit pas

Ne pense plus à rien, juste le temps d'un soir.

David Zambianchi

 

Toi, qui penses à la mort, n'essaie pas de trouver

Dans ta boule en cristal les clefs de ton futur.

Pourquoi les cherches-tu? Tu n'es pas encor mûr!

Tu ne peux rien changer, ton destin est tracé.

Toi qui vis au passé, profite de la vie.

Ecoute les mélodies des vagues de la mer

Et tu seras heureux en respirant cet air.

Regarde ce soleil qui tout le temps brille.

Toi qui un jour mourras, renonce aux longs espoirs.

Vis au quotidien et oublie le lendemain.

Crée de bons souvenirs avec tes bons copains

Et tu te souviendras de cela tous les soirs.

Vincent Scanzi, 17 ans

Tu lis ton avenir, quand tu devras mourir

Pourquoi perdre ton temps, tu es encor vivant

Oui admire ta vie, ça pourrait être pire

Tu ne sauras jamais ce qui demain t'attend!

Profite de ce jour qui coule lentement

Laisse dans ta mémoire de très beaux souvenirs

Cueille le jour nouveau, serre-le tendrement

Il vient comme un enfant te remplir de plaisir

Hier ne fut pas beau, alors pense à avant

Surtout vis le présent, assouvis tes désirs

Tu chantes dans le vent, traverse l'océan

Mais ne perds pas ton temps à lire l'avenir

Nathalie Driscart, 18 ans

A chaque seconde, ta vie décompte

Comme la fleur éclôt, tu t'ouvres au monde

Mais la faucheuse est là, ta vie dans ses mains

Alors n'y pense pas et tu vivras demain

Comme au jour premier, construis ton échiquier

Car le présent t'attend, jusqu'à la fin des temps

La vie se rejoue, éternelle roue du temps

Tandis qu'à chaque instant, la vie, tu la sens

Brise les tempêtes, poursuis ton avancée

Honore ton passé, mais accueille demain

Réfléchis juste assez, sans trop te fatiguer

Car tu le sais très bien, ta vie t'appartient

Marie-Aude Voosen, 17 ans

Toi qui attends la vie, pense à ton passé

A ces printemps vivants, remplis de joies passées

Où les êtres vivaient, devançant les regrets

Et ce qui fut donné, toujours resté secret

Regarde ton futur, il t'ouvrira les bras

Mais surtout prends garde qu'il ne te dépasse pas

Le temps bien trop cruel emportera tes heures

Et de ses doigts voleurs piquera ton bonheur

Chasse ces images, source de mélancolie

Et vis l'instant présent avec toutes ces folies

Je serai avec toi et plus rien ne comptera

Que ces nouveaux matins, baignés de ton aura.

Marie-Aline Voosen, sœur jumelle de la précédente

Toi qui subis ta vie, sans cesse en te stressant,

Tu es comme une bille, qui n'as jamais le temps

Tu roules à l'infini, sans grands instants plaisants,

Sans objectifs précis, le temps n'est pas vivant.

Pour trouver le bonheur, ne te prends pas la tête

 

Ne pense pas à l'heure, mais fais plutôt la fête

La vie est une œuvre, le plaisir une conquête

Tout le monde un jour meurt, le Bon Dieu est honnête

Vivre au jour le jour, de plaisir et d'amour

Benoît Myaux, 18 ans

début Carpe diem

Du même auteur, avec C. Munster, L. Muselle et le Pr. L. Van Delft, Regards croisés sur La Bruyère, 2e degré : http://docpedagfrancais.be/Sitelmdp/ammv.html

 Autres articles téléchargeables parus dans LMDP :

http://docpedagfrancais.be/Sitelmdp/archives.html

  LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990