Astuce !

Pour toute recherche dans LMDP, ouvrez ALPHABET : accès direct à quelque 1000 documents

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990

 Vive les PME, Petites Machines à Écrire !

Dix propositions d'écritures créatives

Premier degré

Articles parus dans LMDP (105, juin 2001 ; 106, septembre 2001 ; 117, juin 2004)  

© LMDP Copie autorisée pour usage pédagogique non lucratif et avec mention de la source

sigles et acronymes * cohérence textuelle * polysémie * toponymes et correcteur * au pied de la lettre * pour conjuguer, réécrire * que dit-il au bout du fil ? * renommer rues et places * le son et le sens * boîte à outils pour argumenter  

«En écrivant, l'élève acquiert une forme nouvelle de pensée; ses pouvoirs et sa relation au monde s'en trouvent modifiés.» 

Manesse et Pillon, Enseigne-t-on le français? Cédic, 1975, p. 61.

 

 « Si l'enseignant veut remplir sa mission, il doit être lui-même un praticien; l'écrit ne peut être enseigné valablement que par quelqu'un qui a une pratique personnelle de l'écrit. De plus, l'enseignant doit écrire devant les élèves, avec eux, en intervenant au moment même du processus de production de l'écrit. »  

Pierre SAGET, Le Français dans le Monde, 192 (avril 1985), p. 52 (art. intitulé Le plaisir d'écrire). 

 

1. Sigles et acronymes pour développer le bagage lexical  

En guise d'introduction : Observer la fréquence des sigles dans la vie courante, pour nommer des appareils, des groupements, des procédures, des activités :

GSM, TEC, ONU, TGV, UNESCO, FBI, PVC, RTL-TVI, VTT, CPAS, FIAT, SMS...

Parmi eux, certains ne viennent pas de mots de la langue française. Lesquels?

Remarquer que parfois nous pouvons très bien savoir ce que désigne un sigle, sans savoir pourtant à quels mots correspondent les initiales qui le composent! Ce qui prouve bien que le sigle est perçu comme un mot, une unité lexicale.

Parmi les sigles, distinguer le cas particulier de l'acronyme, sigle prononcé comme un mot ordinaire (donc sans prononcer chaque lettre successivement). Parmi les sigles ci-dessus, lesquels sont des acronymes? Rechercher d'autres acronymes.

Prolongements utiles:

rechercher l'étymologie de sigle, d'acronyme

rechercher des mots dérivés de sigles ou d'acronymes: onusien, smicard, ertébéen...

A. Décoder des acronymes (ou en proposer une interprétation vraisemblable).  

On peut guider la recherche en précisant à quoi se rapporte l'acronyme, mais en évitant d'employer dans l'explication un mot représenté dans l'acronyme. Et si la recherche piétine, on peut finalement "donner un coup de pouce" en révélant un des mots. [Voir plus loin une proposition de "corrigé".] 

acronyme

aide pour amorcer la recherche

INAMI

Organisme belge pour le remboursement de soins de santé

SICTOM

En France, on voit cet acronyme sur les poubelles publiques.

OTAN

Groupement à but militaire de plusieurs pays

SMIC

C'est ce que gagne, par exemple, une personne ayant un emploi précaire.

AGERS

Cet organisme intéresse les professeurs, les chercheurs, les auteurs de programmes...

SEITA

Cigarettes, cigares, et même bougies, poèles à bois... sont concernés par cet acronyme!

FINUL

Soldats de plusieurs pays envoyés naguère à Beyrouth et environs pour y assurer la paix.

B. Construire des acronymes:  

Le signifié dans le signifiant - Analysons d'abord quelques exemples:

GRIMP 

AGIR 

LIST   

COMBA  

 

SAPRISTI  

 

ENVIE  

 

UTILE   

Groupe rapide d'intervention en milieu périlleux (association française de secourisme)

Association générale des intervenants retraités (groupe de retraités engagés dans les actions sociales...)

Liste indicative des sujets et thèmes littéraires (publiée par Daniel Fondanèche, Cedis, 1997)

Coordination et mobilisation Belgique Autriche (Mouvement créé fin 1999 contre l'extrême-droite autrichienne de Jörg Haider)

Sentiers d'Accès et Pistes de Recherche d'Informations Scientifiques et Techniques sur l'Internet (guide de recherche d'informations conçu par des universitaires pour des universitaires).

Entreprise nouvelle vers l'insertion par l'économique - Mouvement de réinsertion sociale fondé par Bernard Mougenot (vente d'appareils ménagers d'occasion avec garantie de 6 mois)

Union des travailleurs indépendants pour la liberté d'entreprendre (parti fondé en France par Gérard Nicoud aux élections européennes de 1984).

        

Et maintenant nous allons sortir de notre imagination des acronymes de ce genre!

Rappel important: l'acronyme doit être un mot existant qui définit le groupe, l'activité, l'objet...!

Démarche proposée:

a/  Définir le groupe ou l'activité: but, membres, moyens d'action.

b/ Constituer une banque de mots dont l'initiale pourrait entrer dans l'acronyme à construire, et dans lequel - c'est le but poursuivi!!! - il y aura une relation entre le signifié et le "nouveau" signifiant.

c/ Retenir les initiales qui pourront convenir.

Exemple: recherchons un acronyme pour une société de lutte contre la morosité

Recherche de mots autour de l’idée de « bonne humeur » (champ lexical):

[ceci constitue la "fine pointe" de notre démarche: chacun enrichit le bagage lexical de chacun!!!]

détente (D), rire (R), exercer (E), zygomatiques (Z), rassemblement (R), 

optimisme (O), insouciant, international, impertinent (I), sourire (S), 

joie, jeunes, jovial (J), union (U), société (S), dilater (D), rate (R)

On pourrait retenir les quatre lettres:

R-I-E-Z: Rassemblement  impertinent (international, indépendant) pour l'exercice des zygomatiques

ou encore ceci :

J-O-I-E-S : Jeunesse optimiste impertinente et sympathique ! 

En guise de corrigé

INAMI, Institut national d'assurance maladie et invalidité.

SICTOM, société intercommunale de collecte et de traitement des ordures ménagères [France].

OTAN, Organisation du traité de l'Atlantique-Nord. SMIC, salaire minimum interprofessionnel de croissance [France].

AGERS: Administration générale de l'enseignement et de la recherche scientifique [Belgique].

SEITA, société d'exploitation industrielle des tabacs et allumettes [France].

FINUL: force d'intervention des Nations Unies au Liban.  

retour sommaire PME

2.     Observer et utiliser les outils de cohérence textuelle

A. À partir d'un fragment... Quid en amont, quid en aval?

Voici un exemple authentique :  

Bruxelles 1998, près du Square De Meeus: une fille et deux garçons, environ 16 ans; la fille raconte avec enthousiasme… [le mot surtout est très accentué]:

«(…) surtout au début, quand i s’tapent tous dessus (…)»

De quoi pouvait-elle bien parler? Pour conjecturer ce qui suit, ce qui précède, observons:

-   le registre de parole: quelles sont les marques du registre adopté? Le lexique, se taper desus; la prononciation (élisions).

-   ce qui est évoqué: film? BD? roman? fait réel?

-   les termes qui pourraient se rattacher à l'amont ou à l'aval de ce fragment: surtout, i(ls), début.

            [rappel utile des notions d'anaphore et de cataphore, de référent].

  Comparer ensuite les solutions proposées par les élèves, telles que:

a. La bagarre entre les truands, c'est pas mal filmé, surtout au début, quand ils se tapent tous dessus ; mais après, c'est plutôt banal.

b. T'as pas idée comme c'est rigolo, surtout au début, quand ils se tapent tous dessus... Ah! des clowns comme ça, moi, j'aime!

c.  Tu trouves ça bien? Moi, pas! La scène dans le métro, par exemple, tu te rappelles? Surtout au début, quand ils se tapent tous dessus. Tu vois tout de suite que c'est du chiqué!

 

Quelques élèves citent une « bribe » d’une conversation – de préférence authentique – et chacun propose un amont et un aval plausibles.

Evaluation en commun.

B. D'une phrase à l'autre, par le détour d'un récit

Soit une phrase A tirée par exemple d'un roman, et une phrase B proposée par un élève ou par le professeur. Le jeu (plutôt le défi!) consiste à prendre la phrase A comme début du texte, pour terminer par la phrase B par le détour d'un récit (de 100 à 200 mots), évidemment cohérent et original!

Comment relier A et B, par exemple:

A

B

Ce jour-là, Geoffroy s'était levé avant le soleil.

Ah! quel bonheur, tous ces trésors retrouvés!

«A ta santé!» lança-t-il tout joyeux.

Le train s'éloignait, les emportant vers l'inconnu.

Elle avait aboyé toute la nuit.

Nous sommes repartis, enfin rassurés.

  retour sommaire PME

  3.   Exploiter la polysémie

Observons deux exemples :    

Dans La Libre Belgique, 18-19 juillet 1998, p. 5. Titre sur 5 colonnes au sujet de l'inhumation solennelle à Saint-Petersbourg de Nicolas II et sa famille (assassinée le 17 juillet 1918 à Iekaterinbourg):

« Une inhumation pas très... orthodoxe pour la famille impériale »

Jeu sur le double sens de « pas très orthodoxe » : d'une part l'absence du patriarche du Moscou, remplacé par un archiprêtre (désintérêt de l'autorité suprême des orthodoxes de Russie), d'autre part la contestation (notamment par des ex-soviétiques) de cet hommage aux Romanov.

 

Monsieur Braouezec Patrick, maire PC de St-Denis (France), cité dans Le Parisien du 30.11.2000, à propos du projet de modifier le calendrier électoral en 2002:

 

 «C'est de la démocratie avancée comme on dit d'un fromage qu'il est avancé. »   

En faisant voisiner deux sens de "avancé", l'homme politique produit un effet de séduction: procédé courant dans le discours polémique. C'est bien tourné: donc ça plaît!!!  

 

A vous de jouer!

  Consigne: Recherche puis mise en contexte de mots polysémiques (adjectifs, noms, verbes...). - Par exemple

gagner (remporter, attraper: faire voisiner les deux sens):

A l'Alpe d'Huez, nous avons gagné tous les deux! Lui, l'étape; moi, un gros rhume!

front: (ligne de bataille, partie du corps: produire une forme où on ne peut décider hors contexte du sens de front):

Le soldat a été blessé au front.

De la polysémie à une réflexion sur l'organisation du lexique * Quelques exemples à observer : La polysémie, "propriété d'un mot qui a plusieurs sens", est fréquente dans la langue française.

Avancer l'horloge, l'horloge avance, avancer un argument, (s')avancer vers quelqu'un...

La souris du PC, la souris prise au piège, les souris grises (surnom des collaboratrices françaises du régime nazi...)

Le navire échoue, les négociations échouent... 

Une forte amende, un homme fort, une armée forte de deux mille hommes... 

Pour un mot polysémique, voir comment s'organise l'article d'un dictionnaire: 

*     équivalents proposés (synonymes),

*     sens contraire(s) (antonymes)

*     exemples (construits ou citations),

*     structure syntaxique (compter, compter sur, compter de... à...., compter pour...; une ancienne abbaye, une abbaye ancienne...),

*     traits sémantiques du sujet et du complément d'un verbe:

Adhérer 1.       sujet [humain]   + V      + compl. [groupe d'action] ;

Adhérer 2:       sujet [surface] + V      + compl. [autre surface]

 

Comparons deux rubriques pour définir l’adjectif lent  

 

Petit Larousse illustré

Le Petit Robert

lent adjectif
¢ féminin lente
(latin lentus, souple)
1. Qui parcourt peu d'espace en un temps donné. Véhicule lent.
2. Qui n'agit pas avec rapidité. Esprit lent.
3. Qui se fait avec lenteur. De lents progrès.
4. Dont l'effet tarde à se manifester ; progressif. Poison lent.
5. [Psychologie] Sommeil lent : sommeil profond.

lent, lente [lS, lSt] adj.
• 1080; lat. lentus 
1¨ Qui manque de rapidité, met plus, trop de temps. La tortue, animal lent. Véhicules lents. Il est lent, lent dans tout ce qu'il fait. Þ lambin, 1. mou, traînard. « la vieille nourrice si lente à vous poursuivre » (Baudelaire). تtre lent à comprendre, à agir. Þ long. — Par anal. Avoir l'esprit lent : ne pas comprendre vite. Þ endormi, engourdi, épais, paresseux. Plais. T'as le cerveau lent.  

à Par ext. Mouvements lents et mesurés. Þ 2. calme, posé. S'avancer à pas lents. Allure harmonieuse et lente. Þ alangui, indolent, nonchalant. — (1680)  Se dit du pouls qui bat à un rythme au-dessous de la normale.
2¨ Qui met du temps à agir, à opérer, à s'accomplir; dont l'effet n'est pas rapide. Justice lente. Les travaux sont très, trop lents. Une lente transformation. Sommeil lent. Mort lente. Combustion lente.
Ä CONTR. Accéléré, diligent, expéditif, hâtif, instantané, prompt, rapide.
Ä HOM. Lente.

 Dans l'évolution de la langue, un mot prend - par métaphore - de nouvelles significations:  

créneau : le créneau de la tour, - du parking, - d'activité;

geler : geler une canalisation, geler les négociations

 

Observons d'autres exemples dans un dictionnaire usuel.

disque, bretelle, satellite, champignon...; vert, salé, nerveux...;pianoter, déjanter, se piquer, écraser... 

  retour sommaire PME

  4.  Toponymes et... correcteur orthographique

Vous écrivez  LIBRAMONT... [c’est une localité de la province belge de Luxembourg] 

Le correcteur vous rabroue et propose librement au lieu de Libramont. Ça vous inspire, sans doute, pour associer, sous la forme d'une devise, d'un titre: Libramont librement, soulignant, par exemple, le franc-parler du Libramontois, ou encore son respect de la divergence... 

L'idéologie pointe vite, dans le hasard de formes voisines.

  A vous de jouer! Consignes et recommandations:

*   Les localités importantes étant déjà dans la mémoire du correcteur, choisir des localités modestes, et même, pourquoi pas, des toponymes imaginaires. Variante: prendre les localités (quartiers, hameaux, lieux-dits) d'où proviennent les élèves.

*   Une proposition du correcteur ne vous inspire pas... Exemple: Aubange - la proposition du correcteur: "Aubagne" (qui est d'ailleurs un autre toponyme) ne vous dit rien? Mais "au bagne" peut inspirer ce slogan humoristique (électoral?) "Aubange au bagne? Jamais!" Et si le correcteur ne propose "aucune suggestion", vous voilà tout à fait libre d'imaginer vous-même une forme rapprochée. 

*   Quelques exemples de propositions du correcteur: 

Houtsiplout (houspilleur, houspilleuse),

Hurtebise (hurleuse),

Dison (Didon),

Erpent (serpent, arpent...),

Beauvechin (beauceron),

Gerpinnes (gerboise, germinateur...),

Watermael (Watergate...),

Gedinne (geôlier).

Bollène (booléen)

Sedan (redan)

Mouzon (mouton, mouron)

Octon (Coton)

Séverac (Séviras)

Gannat (gagnant)

Gaillac (gallican)

Périgueux (périlleux)

  Allons à la découverte! 

Quelques exemples de propositions, faute de suggestions du correcteur:

Virton, vertement; Charleroi, charlatan; Tournai, tournis; Martelange, marmelade; Couvin, couvent; Louveigné, louveteau; Marcinelle, Marcelline; Anderlecht, androïde... 

*   L'important! Le plus important, c'est sans doute la justification faite par l'élève de la forme retenue: "En écrivant ça, je veux signifier que..." * "Ce que j'ai écrit, ça peut concerner telle situation, telle personne..."            

Commenter son langage, rendre compte des moyens utilisés, c'est du métalangage, c'est de la métacognition; c'est  à la fois valoriser la créativité et mettre en place des savoirs.

  retour sommaire PME

  5.    Au pied de la lettre...

Prendre une expression au pied de la lettre, c’est la comprendre littéralement, et non dans le sens qu’elle prend dans l’usage courant. Par exemple, l’expression couler de source se dit d’une chose qui est normale, logique, évidente, et non de l’écoulement d’un liquide.. On peut cependant la prendre ‘au pied de la lettre’...  

Ce que fait Pierre Dac (Les Pensées, éd. Saint-Germain-des-Prés, 1972, p. 36) : Un rhume de cerveau, c'est un nez qui coule de source.

Ou bien ceci, prenant à la lettre tenir des propos en l’air pour évoquer les conversations dans l’avion : Les passagers du Boeing tiennent des propos en l’air.

Et maintenant, à toi de jouer sur les expressions suivantes ou d'autres de ton choix. Explique d’abord leur sens (en imaginant une situation où l’expression peut être employée) :

            Ne pas savoir où donner de la tête

            perdre le nord

entre deux chaises 

            envoyer quelqu'un au diable

            n'y voir que du feu

à bras raccourcis

            on n'est pas sorti de l'auberge

            à tête reposée

nager entre deux eaux

            avoir la tête près du bonnet

            à couteaux tirés

mettre les pieds dans le plat

            ça coûte les yeux de la tête

            garder la tête froide

couper la poire en deux

retour sommaire PME

                     6. Pour apprendre à conjuguer : Réécrire !

Méthodologie...  

1. Il est superflu de faire étiqueter les formes, verbales ou autres. Laisser cela ‘éventuellement’ pour plus tard : la pratique est bien plus rentable que la mémorisation de règles !

  2. Une fois compris par les élèves le mode de remaniement, demandons-leur de proposer eux-mêmes des textes avec contraintes de réécriture.  

Consigne : Remplacer ce qui est souligné par ce qui est entre parenthèses.  

Exemple : Je sais que tu viendras demain. (savais) (souhaite). Réponses : 1. Je savais que tu viendrais demain. – 2. Je souhaite que tu viennes demain.

  Et maintenant, à toi de réécrire !

(Les séries sont par ordre plus ou moins croissant de difficulté.)

1. Il peut aller au cinéma s'il y va avec son frère. (pourvu que) - Je regrette qu'il parte demain (hier). - Si tu arrivais à l'heure, tu ne te ferais pas punir. (étais arrivé) - On aurait dit que l'animal s'était endormi. (dirait) – Je crois que tu peux gagner la course. (souhaite)

 2.  Le cobra s'approchait sans que l'enfant le sût. (s'approche) - Les économistes prédisent  que la crise sera longue. (prédisaient). - Les économistes prédisent que la crise sera longue. (craignent). - Le malade, même s'il est faible, conserve un excellent moral. (bien que) - Le malade, bien qu'il soit faible, conserve un excellent moral. (conservait)

 3. Tout ce bruit m'agace et me parait vain. (ces cris) - Je ne comprends pas pourquoi tu m'as soupçonné. (ma femme et moi) - Il est venu lui-même avec ses bagages. (elles) – Je crois, Monsieur, que vous êtes capable de faire cela tout seul. (Je doute, Mesdames) – Dès que l’eau bout, tu y jettes les pâtes. (jetteras)

4. C'est toi qui t'es égaré hier soir ? (elles) - Parce qu'ils sont inquiets pour leur avenir, les jeunes deviennent parfois violents. (la jeunesse) - Ces arguments me convainquent et résolvent l'énigme. (cet argument) - Le gigot a été servi cuit à point, agrémenté d'un petit rouge qui le rehaussait à merveille. (les côtelettes) - L'employé auquel je me suis adressé s'est montré très prévenant. (l’employée)

  retour sommaire PME

                          7.     Que dit-il au bout du fil ?

 Quelqu’un téléphone devant toi ; tu n’entends pas ce que dit l’autre personne (C) au bout du fil ; mais tu peux l’imaginer. Essaye donc. Puis compare avec les suppositions des autres élèves (à faire oralement, de façon expressive) : beaucoup de surprises en vue !  

Deux règles importantes :

Vraisemblance et lien logique entre les reparties.

Registre de parole adapté à la situation.  

On sonne. A décroche.

C :

Non, c’est son fils.

C :

Non, c’est Nicolas !

C :

Dommage, en effet !

C :

Oh non ! Son agenda, demain, est déjà plein !

C :

Vous devriez le lui demander : ça irait plus vite !

C :

Surtout avec ce verglas !

C :

Oui, vous feriez bien !

C :

Autant de sa part ! Au revoir.

On sonne. A décroche et dit :

Police communale de Seneffe, bonjour !

C :

Désolé, Madame, mais pour ça, il faut s’adresser aux pompiers.

C :

Oui, ils ont tout le nécessaire, rassurez-vous !

C :

Pas besoin, il y en a un avec eux.

C :

Ouvrez la fenêtre, elle se sentira déjà mieux.

C :

Vous voyez : ça ne doit pas être trop grave.

(...)

 

On sonne. A décroche.

C :

Ah ! C’est toi. Eh ben, il était temps !

C :

Et mon imprimante qui est toujours en panne !

C :

Demain matin, tu dis : je commence à en douter !

C :

Ton boulot, ton boulot, moi je  veux bien. Mais moi, avec ça, j’ai perdu des clients !

C :

Comme excuse, il y a mieux ! Demain huit heures, entendu ?

  Tu peux toi-même composer une conversation téléphonique ‘complète’, puis gommer les reparties d’un des deux correspondants, et faire ‘remplir les blancs’ par les autres élèves.

    retour sommaire PME

                      8.     Boîte à outils pour argumenter

Consigne 1 : Tu complètes les ‘amorces’ en italique.

Olga n'avait pas pris assez d'argent. Voilà pourquoi...


La digue a fini par céder. En effet...


Non vraiment, je préfère ne pas te répondre. D'ailleurs...


La file d'attente est interminable. Aussi...


Le cours du dollar est très fluctuant. D'autre part...


Certains prétendent que ce produit est dangereux. Mais d'autres...

 

Beaucoup se trompèrent de chemin: il est vrai que...


Il est trop agressif! Ce n'est pas ainsi...

« Il pleut beaucoup trop, dit le cultivateur. Alors, comment voulez-vous... ? »  

Certains commerçants du centre de la ville avaient baissé leurs volets de peur que...

 

Vu l’urgence, et pour éviter toute critique, le bourgmestre...

 

Bien sûr, il faut respecter notre environnement, mais ce n’est pas une raison pour...

 

Le candidat sera aussitôt engagé, à condition que...

 

Il y a lieu, ce matin, de redoubler de prudence sur les routes, vu que...

 

Méfie-toi des marchands ambulants, à plus forte raison si...

 

Si la journée est déclarée ‘rouge’ par Bison Futé, c’est parce que...

   

Consigne 2 : Nous réutilisons dans de nouvelles phrases ces connecteurs en italique

    retour sommaire PME

9.         Revisiter les noms des rues et des places

Du 13 au20 mars 2004 : Habay, cité des mots ! [Habay: commune belge au sud de la province de Luxembourg]

Des manifestations publiques ponctuent l’événement : récitals (J. Beaucarne, B. Tirtiaux, Thibault), conférence (P. Duchesne), concert (ensemble Prélude), jeux (Jeu du dictionnaire, Semaine infernale)...

Mais c’est aussi l’occasion pour nous,  enfants de l’école communale de Habay-la-Vieille, de fêter la langue en goûtant au plaisir de l’écriture.

Ceci, par exemple : Nous relevons les noms des rues de notre village. Pour plusieurs, nous en rappelons ou découvrons l’origine (lavandière, bua, maupassage, tareau, terremain) et d’autres jolis mots avec tout leur poids de souvenirs. Mais pourquoi ne pas créer – par l’écriture – un village de rêve ou de légende avec des rues rebaptisées ? Des tout petits aux plus grands, cela fait tilt. Ça va bouillir dans les encriers ! Et voici le résultat : des panneaux bien visibles sur la Place et dans chaque rue !

Parcourons donc notre «nouveau» village :

Place Saint-Etienne

Palace en Site nanti

Le Foyer, le cinéma : un palace dont le village est fier

Rue Sainte Odile

Rue Sainte Idole

 

Rue Terremain

Rue Mère Train

Cette rue aboutit à la voie ferrée !

Rue de la Gagère

Rue de la Galère

En cause, le bruit du train tout proche ?

Rue du Chauffour

Rue du Faux Chou

 

Rue de la Joie

Rue de la Loi

N’est-on pas dans la capitale des mots, où ceux-ci font la loi ?

Rue du Tareau

Rue du Râteau

 

Rue Dessous-l’Eglise

Rue des Sous à l’Eglise

Oh ! les petits taquins !

Rue des Lavandières

Rue des Savants d’hier

 

Rue du Maupassage

Au pas du Mage rusé

Que n’imagine-t-on pas ?

Rue de la Rochette

Rue de la Brochette

 

Rue du Bua

Rue du Boa

Vous n’avez pas peur ?

Lisant tout cela, l’expert jargonne : « paronyme, anagramme, signifiant, insertion, insinuation, phonologie... »  

Cause toujours !  Nous,  plus simplement,  nous disons : Quel plaisir de créer avec des mots !  

  retour sommaire PME

            10.         Le son et le sens

  Consigne : Rechercher des formes écrites correspondant à une suite de sons (ou phonèmes).

Exemple, [maki] : elle /m’a qui/tté ; le bandit prit le /maquis/ ; le /mât qui/ s’est brisé... ; les /maqui/gnons ;  Em/ma qui/tta son mari ; le tar/mac y/ est glissant ; Andro/maque y/ vécut ; le sché/ma qu’i/l a dessiné ; le /Maci/ntosh ; l’oncle To/m à qui/ j’ai écrit. Etc.  

Ensuite essayer de « glisser ces formes » dans un texte bref !  

Et ça peut donner ceci :

[lapεl] L’appel se faisait plus pressant. Là, pêle-mêle, se trouvaient ses outils. Il saisit la pelle et cria à son fils : « Nicolas, pèle les patates ; j’arrive. » Tout à coup, il se sentit las, pellicule insignifiante dans l’immensité : la paix le tentait. Près de lui, heureuse, sa petite chatte lapait le lait vidé dans son assiette.

 

[delכR] Pierre de Lorette, P.D.G. de la fabrique de Lorry de Lorient, a reçu dernièrement le titre de lord. Son secret : de l’organisation, de l’ordre. Dès lors, de l’or dort dans son coffre. La bague de l’auriculaire lui fut offerte par le secrétaire de l’orchestre, propriétaire de l’horlogerie du coin, ‘Au réveil splendide’, lors de la cérémonie, le ministre Delors était présent.

 Partout chansons, partout chanceux, partout champagne ! Aussi loin que peuvent se porter les regards, ce sont tous champs de blé, tous champs dorés. Aussi loin que peut se tendre l’oreille, ce sont matous chanteurs et surtout chanterelles, bêtes que touche en plein un chasseur. Une cartouche en plus, et tout chancelle, tout change et se perd.

A toi de créer, par exemple avec

[gitaR] 

[nuga]

[tyRki]

[lap]

retour sommaire PME

Quelques variantes de ce jeu d’écriture "le son et le sens" dans la deuxième partie de http://docpedagfrancais.be/Sitelmdp/dobr.html  intitulée L’homonymie pour dissimuler  

Autres articles parus dans LMDP

http://docpedagfrancais.be/Sitelmdp/archives.html

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990