Astuce !

Pour toute recherche dans LMDP, ouvrez ALPHABET : accès direct à quelque 1000 documents

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990

Le lipogramme

A la suite du récit de Marie Constant, on trouvera quatre annexes

        1. Un extrait de la revue Lire sur La Disparition, de Georges Perec.  

2. L’extrait de La Disparition qui est au point de départ de travaux d’élèves (dans la classe de Robert Migeaux).

3. A la manière des Revenentes du même Georgec Perec: des textes sans autres voyelles que la voyelle E (dans la classe de Benoît Javaux).

          4. Une réflexion méthodologique: le lipogramme, pourquoi, comment?

S'astreindre... comme Georges PEREC, à des contraintes formelles:
le lipogramme en E

Premier degré: récit de Marie Remy-Constant, I.S.A. Florenville
Article paru dans le numéro 90 (09.1997) de LMDP (mise à jour : 18.02.2018

«Ce qui a l'air d'un jeu est un apprentissage de la norme.»

 

Voilà cinq ans, j'avais entrepris avec ma classe de seconde la composition d'une revue consacrée notamment aux livres (Le Bibliophage), qui comportait des articles d'élèves de la classe et de quelques parents désireux de faire partager leur enthousiasme pour la lecture. Je souhaitais aussi l'intervention des élèves de ma classe de première. Dans ce but, je leur ai parlé de l'œuvre de Georges Perec, La Disparition, et de l'Oulipo, tous deux cités dans la revue Lire du mois de février 1992 (voir annexe).

Nous avons alors évoqué les exercices d'écriture sous contrainte que pratiquaient ensemble aussi bien des écrivains comme Perec et Queneau que des mathématiciens... Ils ont alors, comme l'auteur de Les Choses, rédigé un petit texte sans utiliser la voyelle E.

Et cet exercice difficile a été brillamment exécuté par ces jeunes élèves de 13 ans! Comme vous allez le constater dans les exemples qui suivent, ils n'ont nullement plagié Perec, ce qui aurait pu être le cas. J'attire aussi votre attention sur l'excellent emploi des substituts lexicaux dans la première production.

Nous nous baladions au bois quand soudain un chat bondit d'un buisson puis cogna l'auto. Mon parrain immobilisa son tacot pour voir si l'animal vivait toujours.

Tonton hissa l'ami gris survivant dans l'auto, l'installa sur moi puis nous conduisit à la maison. Il s'occupa alors du chat qu'il soigna, nourrit, apprivoisa. Anna aussi lui prodigua soin, amour... Il fut ainsi, pour tous, un bon ami. Son poil gris grandit, prit un ton brillant, on aurait dit un angora. Il fut aussi amusant qu'on souhaitait: il chassa rats, souris, oisillons. Puis un jour, il mit bas huit charmants chatons.

Olivier SPRUMONT

Dans un bois, il y a un lapin qui construit son habitation, un chat qui fait la cour à un rat, un hibou qui fait "Hou, hou, hou", un crapaud qui fuit un gros poisson, un triton qui n'aura jamais aucun fils, un coucou gris qui pond dans un nid voisin, un bruant zizi qui nourrit son cousin, un pinson, un dianthus barbatus tout blanc, un dahlia noir, un mimulus du Japon, un paon du jour puis un fourmi-lion assis sur un souci.

Il y a tout ça dans un joli, grand, puissant bois!

Fabien RION

** La poésie... pour y découvrir un domaine de contraintes formelles...

Cette expérience de 1992, je l'ai renouvelée l'an dernier dans le cadre d'une séquence consacrée à la poésie (classique, libre, calligrammes, assonances, allitérations) et aux lipogrammes (les slogans publicitaires ayant fait l'objet d'une autre séquence). Je leur ai soumis les exemples qui précèdent.

Les critères d'évaluation étaient les suivants:

respect de la contrainte

soin et écriture

fantaisie et créativité

correction des structures et orthographe.

Ce qui peut avoir l'air d'un jeu exige donc d'eux la mise en œuvre des apprentissages de la norme!

Voici deux productions d'élèves... en précisant que les résultats furent bons pour l'ensemble de la classe. On voit bien que la contrainte n'est pas seulement l'absence de voyelle E, mais aussi, particulièrement,

dans le texte 1

dans le texte 2

la cohérence de sens

(champs lexicaux animalité, exotisme, africanité...)

habilement "condensée" dans la phrase de conclusion,

l'unité de structure grammaticale (suite de groupes nominaux avec participes présents)...

la cohérence de sens

(champs lexicaux voyage, alimentation, commerce, qualité...)

illustrée avec humour par le "slogan" puis par la finale à connotation exotique, écologique

la progression narrative (temps verbaux, repères temporels: matin, minuit, midi...)

Un lion poursuivant un impala, un gnou paissant, un vautour attaquant un talapouin, un jaco hurlant, un cobra royal rampant, un galago dormant sous un baobab, un lycaon chassant un okapi, un hibou grand-duc hululant dans la nuit, un combassou courant, un dik-dik sautant d'un tronc d'acacia mort, un babouin consommant trois oisillons ainsi qu'un scorpion vivant, un orang-outang (dansant) (tanguant) sur un uniroyal, un springbok piquant un sprint, un caïman sur un lac, un toucan (dormant) (tombant sur - grimpant sur un acacia).

Tout animal africain vit à sa façon.

Guillaume DUBAR

Un matin du mois d'août, Arthur, un Français, conduisait son camion pour fournir un stock d'abricots dans un grand magasin d'Arlon. Sur son camion, un slogan: "Ni fruits au sirop, ni fruits confits mais produits frais!" Arthur (avait pris son volant) à plus ou moins minuit: son parcours lui paraissait long, mais il passait toujours un air distrayant à la radio. A midi, il stoppa sur un parking, ( - ) y dîna... Dans son sac, il avait du pain gris, du jambon, trois cornichons, un chocolat fondant ainsi qu'un yaourt. La provision d'abricots qu'il apportait au patron du magasin arlonais avait un avant-goût du parfum du sud.

Céline GOFFINET

début de l'article

Annexes

1. Dans la revue LIRE, février 1992

Extrait de L'abécédaire de Georges Perec : D comme disparition

« Le lipogramme est vieux comme le monde. Grecs, Romains, Espagnols du siècle d'Or ou versificateurs anglais s'amusaient à se priver d'une ou de plusieurs lettres. Fasciné par le procédé, Perec a écrit une brève "Histoire du lipogramme" et proposé des "traductions lipogrammatiques" de Rimbaud et de Baudelaire - devenu pour l'occasion Un fils adoptif du Commandant Aupick. Mais il est surtout le recordman du monde de la spécialité: 312 pages sans la lettre "e". Une performance d'autant plus étourdissante que beaucoup de lecteurs de La disparition - et de critiques littéraires! - ne remarquèrent même pas cette absence. »

2. Extrait de La disparition

Anton Voyl n'arrivait pas à dormir. Il alluma. Son Jaz marquait minuit vingt. Il poussa un profond soupir, s'assit dans son lit, s'appuyant sur son polochon. Il prit un roman, il l'ouvrit, il lut; mais il n'y saisissait qu'un imbroglio confus, il butait à tout instant sur un mot dont il ignorait la signification.

Il abandonna son roman sur son lit. Il alla à son lavabo; il mouilla un gant qu'il passa sur son front, sur son cou.

Son pouls battait trop fort. Il avait chaud. Il ouvrit son vasistas, scruta la nuit. Il faisait doux. Un bruit indistinct montait du faubourg. Un carillon, plus lourd qu'un glas, plus sourd qu'un tocsin, plus profond qu'un bourdon, non loin, sonna trois coups. Du canal Saint-Martin, un clapotis plaintif signalait un chaland qui passait.

Sur l'abattant du vasistas, un animal au thorax indigo, à l'aiguillon safran, ni un cafard, ni un charançon, mais plutôt un artison, s'avançait, traînant un brin d'alfa. Il s'approcha, voulant l'aplatir d'un coup vif, mais l'animal prit son vol, disparaissant dans la nuit avant qu'il ait pu l'assaillir.

C'est ce passage que Robert Migeaux a proposé en classe de 3e: donner une suite au premier paragraphe!

Voici l'essai d'un élève:

Anton Voyl n'arrivait pas à dormir. Il alluma. Son Jaz marquait minuit vingt. Il poussa un profond soupir, s'assit dans son lit, s'appuyant sur son polochon.

Puis il ouvrit son frigo, y prit coca, yogourt, rogatons du midi. Il s'assit sur son rocking-chair, savourant son cocktail original.

Dans la nuit, il faisait doux. Par un vasistas, un courant d'air sillonna son dos transpirant. Un chat miaulait, un carillon sonnait au loin.

Soudain, un bruit, un bruit d'auto. Il bondit hors du rocking-chair, s'approcha du vasistas, scruta au bas du H.L.M. Dans la nuit, il crut voir son fils disparu voilà plus d'un mois, mais l'apparition disparut dans du brouillard noyant l'horizon.

Abattu, il s'affala, puis trouva consolation dans l'alcool où la vision du fils maudit hanta sa nuit.

début de l'article

 

3. A la manière des Revenentes du même Georges Perec (Julliard 1972, collection Idées fixes).

Trois ans après La Disparition, retour de la voyelle E, voici le roman Les Revenentes, dont le titre – à l’orthographe quelque peu indisciplinée - indique le retour de la voyelle disparue! En voici un passage (p. 25):

Thérèse Merelbeke est née le sept septembre trente sept, près de Tlemcen, de père belge et de mère vendéenne. Le père, René Merelbeke, est sergent-chef près de Leclerc, leqel, censément en tent qe Régent, empêche le dey et le bey de perdre les sceptres qe des rebelles berbères prétendent reprendre.

Quelques travaux d’élèves (classe de Benoît Javaux, 2e & 3e, CC Gembloux):

Je le prends, je le pends, je le sèche et le dépends. De temps en temps, je le vends. Qu’est-ce?

Charles. P.

Le célèbre Enée prend Hélène de temps en temps en Grèce, et René, l’entêté de pêche, les emmène fêter les cent étés chez Pépé. Enée prend des gerbes de blé et René emmène des vers de terre.

Sylviane F.

Elle est belle, Enée,

Bête et belle

En septembre et en décembre. De vert, elle se vêt.

Enée, Enée!

Elle sème le sel et énerve les vents des mers.

Natacha B.

Estelle est célèbre, Ernest de même. Estelle célèbre ses cent étés et Ernest est légèrement benêt. Ensemble, Ernest et Estelle gèrent les fêtes de décembre de Jemeppes.

Entre septembre et décembre, Ernest descend en Grèce; Estelle préfère rester chez elle et Ernest pêche en mer Egée.

Yannick B.

4. La pratique scolaire du lipogramme: pourquoi et comment?

Du grec leipô = manquer, et gramma = lettre, ce mot désigne un texte où l’auteur s’est interdit d’employer telle ou telle lettre. On parlera d’un lipogramme en i, en o, en e... en t, en s, etc. Plus haute est la fréquence de la lettre interdite, plus la réussite du lipogramme est méritoire.

La pratique du lipogramme dans la classe de français (2)

a/ Elle attire l’attention sur un aspect important de la langue: écrire, parler, c’est combiner et choisir des unités - lettres, mots, groupes de mots... Mais aussi des actants dans un récit, des arguments dans une démonstration, des images dans un poème. Ces deux opérations, respectivement sur l’axe horizontal (syntagmatique), et sur l’axe vertical (paradigmatique), sont indissociables.

S’il s’agit, dans le lipogramme, de devoir remplacer tel mot qui contient la lettre interdite, le CHOIX du substitut devra respecter la COMBINATOIRE avec les autres mots du texte, pour respecter la cohérence de l’information, l’unité de sens.

b/ Elle est un test de connaissance lexicale: elle mesure la capacité de mettre à profit un bagage de mots disponibles surtout si elle est pratiquée sans l’aide d’un dictionnaire. Celui-ci peut être un appoint pour compléter la recherche de mots ou de périphrases) équivalant aux unités «interdites».

c/ Elle permet de découvrir des procédés du langage humoristique: souvent, l’humour tient à un choix de mots, de tournures, de sonorités, de rythmes insolites... La contrainte du lipogramme est comme tout naturellement productrices de tels effets. En voici un exemple, parmi bien d’autres:

Cela se passe sur France Culture, vers 1992, durant l’émission Les Décraqués animée par Françoise Treussard et Bertrand Jérôme. La contrainte d’écriture est précisément le lipogramme en a. Henri Cueco doit réécrire sous cette contrainte un texte qui contient entre autres la phrase: Je voudrAis quAtre kilos de lArd... Et cela devient: Donnez-moi huit fois une livre de tissu hypodermique de porc.

Inattendu!

Henri Pichette a dit que la poésie est une salve contre l’habitude.

On peut souvent en dire autant de l’humour!

Recette toute simple pour lancer le chantier du lipogramme:

Rechercher - avec ou sans dictionnaire, seul ou par groupes - des mots «lipogrammatiques» (c’est-à-dire dépourvus de telle voyelle ou de telle consonne) se rapportant à un sujet donné et utilisable comme substituts d’autres mots.

Exemples:

S’agissant, par exemple, d’un texte sur l’aviation et d’un lipogramme en A, quels substituts (mots ou périphrases) trouvera-t-on pour:

avion: supersonique, Boeing, bimoteur, véhicule céleste...

atterrit: se pose, touche terre, descend sur une piste, termine son vol, enfin s’immobilise...

parachute: frein de chute, ombrelle en liberté, secours d’urgence du pilote...

Et quoi encore, pour carlingue, décollage, passagers, aérodrome...?!

Une occasion de développer le bagage lexical...

 

Raymond Queneau aurait écrit quelque part "On n'écrit pas pour emmerder le peuple" et Perec, dans la postface de la Disparition, s'interdisant ici comme dans le livre l'usage du "e", a traduit en quelque sorte la phrase de Queneau dans le passage que voici:

"mais aussi il s'amusait (Ramun Quayno, dont il s'affirmait l'obscur famulus, n'avait-il pas dit jadis "L'on n'inscrit pas pour assombrir la population"?)

Vous connaissez le sonnet Voyelles d’Arthur Rimbaud!

Mais connaissez-vous le sonnet Vocalisations de Georges Perec?

Le second est la réécriture du premier, sans la voyelle E!

Vous le trouverez dans Textes en Archipels, de Maurice Hambursin, De Boeck, 1990, p. 124

 

Autres articles téléchargeables parus dans LMDP :

http://docpedagfrancais.be/Sitelmdp/archives.html

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990