Astuce !

Pour toute recherche dans LMDP, ouvrez ALPHABET : accès direct à quelque 1000 documents

 

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990

Article paru dans le numéro 101 (juin 2000) de LMDP - Mise à jour 08.2017

© LMDP Copie autorisée pour usage pédagogique non lucratif et avec mention de la source

Faire entrer la vie dans la classe...

Le cocon

Classe de 5e transition

Lire - Écrire - Jouer - Éditer une pièce de théâtre en classe

Récit de Christian Schandeler, ISM Arlon

L'aventure

Minifestival transfrontalier - Mai 1995 - Thionville (France)

 

Depuis la cabine technique, je suis les évolutions de mes élèves sur la scène du Théâtre Populaire de Lorraine. Pas le temps de penser. J'ânonne en même temps qu'eux les répliques du Cocon. Pas le temps de penser. Jamais je ne les ai vus jouer ainsi. Ils donnent tout ce qu'ils ont dans les tripes. Merci, Laurent, Arnaud, Xavier, Alexandra, Nicole, Renaud et les autres. Les techniciens attendent mon signal. Musique. Applaudissements. Un dernier salut. Oubliées les tensions des heures laborieuses de répétition, oubliés les piétinements des heures d'écriture à chercher la réplique qui fera mouche. Ce ne sont pas des élèves que j'ai vus là; c'est une équipe de comédiens unis dans le désir de servir leur propre compagnie.

De retour en classe, il nous faut un moment pour retomber sur nos pattes, tant l'émotion a été forte. Moment d'évaluation. C'est Nicole qui écrit: «Au début, l'idée m'a un peu fait peur. Je me disais que ce serait un travail terrible. En écrivant le texte, on s'est vraiment amusés à trouver les répliques de la vie courante. C'était vraiment excitant de créer quelque chose de si vrai. Tout le groupe était motivé, et quelle joie de jouer ensemble, de présenter sur scène une pièce que les spectateurs ne connaissent pas. On était tous à se demander: comment vont-ils réagir? J'espère que d'autres classes auront l'occasion de vivre cette expérience.»

L'expérience s'est poursuivie les années suivantes. Avec le même enthousiasme. Bien sûr, tout n'a pas toujours été aussi facile. Certains élèves n'ont pas tout de suite adhéré au projet. Il a fallu qu'il prenne forme pour que le projet devienne crédible et qu'ils s'y engagent. D'autres ont éprouvé des réticences à jouer devant un public. Il a fallu domestiquer leurs peurs. Prendre la mesure de leurs difficultés. Et comme tous les rôles ne se valent pas, on a cherché des situations où chacun pouvait incarner un personnage à sa mesure. Mais toujours, nous sommes parvenus, à partir de l'expérience théâtrale, à susciter une vie de groupe inoubliable. Faire jouer les élèves en classe, c'est y faire entrer la vie... alors que pour eux, très souvent, la vie commence après l'école. On ne sort pas indemne d'une telle péripétie.

Après la publication de cinq comédies écrites en classe, l'aventure prend aujourd'hui un nouveau tournant. C'est une chance qui nous est donnée de partager ces spectacles avec des lecteurs, de partager une vision du monde qui n'est pas celle des adultes. C'est peut-être aussi, pour nous, l'occasion de voir des pièces renaître, de les savoir jouées par de nouveaux comédiens... De permettre à d'autres de vivre un intense moment de théâtre. C'est tout le mal que je nous souhaite.

[Le Cocon, recueil de cinq comédies (Le Cocon, L'Éloge de la Dialectique, La Mort côté jardin, Patchword 98, Pause Mortem), est paru en avril 2000 aux éditions MEMOR. Prix: env. 8€. Les professeurs désireux de faire des commandes groupées peuvent s'adresser directement aux éditions MEMOR, où une remise de 2 à 35% leur sera accordée. (2 livres = 2% - 10 livres = 10% - 35 livres = 35%)]

 

Chronique d'une création

Nous avons tous été confrontés un jour au problème lorsque nous avons cherché à jouer des pièces de théâtre avec nos élèves: comment trouver dans le répertoire une courte superproduction contemporaine permettant à une vingtaine d'élèves - autant de filles que de garçons - d'évoluer sur les planches? Travail difficile, voire mission impossible...

Alors, plutôt que de partir à la recherche de l'oiseau rare, j'ai préféré faire travailler les élèves à l'élaboration de leur propre comédie.

L'aventure a débuté en 1995 par le Cocon, une réécriture de l'Œuf de Félicien Marceau. (2) Ensuite, nous nous sommes vite affranchis de modèles, pour nous tourner vers la réalisation de scénarios originaux. En détaillant ici les étapes de la création de la dernière pièce de théâtre, nous ne cherchons pas à livrer un secret de fabrication, mais à donner quelques repères, à ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure...

[Félicien Marceau, L'Œuf,  1956. Récit de la réécriture et de la représentation de cette œuvre dans LMDP, numéro 83 (décembre 1995): Au pays des Trévires, un mini-festival de théâtre pour les écoles secondaires, pages 9 à 14.]

1. Les objectifs de la préparation (premier trimestre)

 

* acquérir une certaine culture théâtrale et travailler en groupes afin d'habituer les élèves au travail collectif:

- élocutions par groupes sur l'histoire du théâtre pour prendre conscience des diverses formes théâtrales;

- analyse de Roméo et Juliette ou de Cyrano pour introduire à la construction dramaturgique (attention portée à l'acte d'exposition, au climax, à la construction des personnages).

* acquérir un regard décalé par rapport à la réalité: en abordant la poésie contemporaine et l'analyse de textes fantastiques les plus variés possible, nous essayons d'amener les élèves à s'éloigner d'un réalisme que ne pratique plus que très rarement le théâtre contemporain.

* travail sur le jeu de l'acteur: l'approche théâtrale ne peut se concevoir sans une certaine pratique théâtrale.

Durant quelques heures, nous tentons donc de sensibiliser les élèves au jeu théâtral.

[Nous renverrons le lecteur qui aimerait se lancer dans l'aventure à un certain nombre d'ouvrages: 60 exercices d'entraînement au théâtre, et Entraînement théâtral pour adolescents, Alain Héril & Dominique Mégrier, Ed. Retz; L'entant et le théâtre, N. & B. Renoult, P. Gauthier, Ed. Armand Colin]

2. Du synopsis au scénario (janvier)

Remue-méninges: tracer au tableau quatre colonnes: événement, personnages, lieu, époque... Demander aux élèves de donner des idées. Toutes sont acceptées - dans un premier temps - et notées au tableau. Pour permettre de tenir compte des contraintes (grand nombre de personnages), on demande d'imaginer des personnages issus d'un groupe (une famille, une école, un hôpital psychiatrique, une troupe de théâtre...).

Quelques jours plus tard, on propose le même tableau, et on demande si d'autres propositions ont eu le temps de mûrir. Ensuite, on passe au vote: quelle sera l'intrigue principale (certains événements pourront être réintégrés dans la pièce comme intrigues secondaire).

On constitue ensuite la fiche synopsis.

Exemple

Pause Mortem (synopsis)

Thème: La mort se met en grève.

Sujet: Joachim, un personnage maniaque et égoïste, personnage principal. Depuis que la mort est en grève, il doit partager son appartement avec une famille bohème: les Lambour (la surpopulation menace la planète). Comment se débarrasser de ses encombrants voisins? Lorsqu'il apprend qu'un homme vient de mourir de rire, il sait comment faire: il engagera des clowns-killers... Des tueurs au nez rouge... (complexification de l'intrigue: il tombe amoureux de la fille Lambour).

Message : Sans la mort, la vie serait invivable.

[Veiller à ce que ce message ne soit pas trop moralisateur... Il est cependant important, car c'est lui qui assure la cohésion du texte.]

Genre: Comédie burlesque.

Durée: 30 à 40 minutes.

Personnages: 18

Étape suivante, on passe à l'écriture de l'histoire (5): comparaison entre la situation initiale et la situation finale. Détermination du climax, c'est-à-dire le moment où la tension est à son comble. Détermination des étapes pour arriver au climax.

Puis on rédige le récit... (le scénario, scène par scène): au théâtre, l'intrigue commence généralement très tard, à un moment de crise (dans le théâtre classique: 24 heures avant le dénouement final). Porter une attention particulière à l'acte d'exposition - qui comporte en germe tous les ingrédients de la pièce.

Pour chaque scène, il faut se demander: quelle est l'information que je dois faire passer? Où est-on? Qui sont les personnages engagés? Que font-ils?

Exemple

Pause Mortem

(extrait du scénario)

Tableau 1

Scène 1 Personnages: les amis de Joachim à une table. La vieille Anastasie dans un coin.

Lieu: au café.

Information / événement: Premier mort depuis longtemps.

Scène 2 Arrivée de Joachim

Information / événement: L'homme est mort de rire.

Scène 3 Transition: Anastasie introduit Nécrophène (la Mort).

Scène 4 Monologue de Nécrophène. Les personnages sont figés et ne la voient pas.

Information / événement: la Mort en grève - causes.

 

3. Rédaction du dialogue (fin février)

Dans la mesure du possible, travailler par groupe. Chaque groupe connaissant la scène à réaliser, ils se mettent au travail. Le professeur circule entre les groupes pour stimuler leur activité, répondre à leurs questions...

Ensuite, le professeur recueille toutes les feuilles. Il veille alors à reprendre les meilleures répliques de chaque groupe, à les agencer, à la manière d'un Patchwork. Il présente ensuite le résultat aux élèves l'heure suivante, et on continue la rédaction jusqu'à son terme. L'avantage de ce type de fonctionnement, c'est d'une part de permettre à un maximum d'élèves de prendre part à l'écriture, en fonction de leur rythme propre. Ensuite, cela permet de mettre à jour un texte qui comporte des passages inattendus.

Parfois, lorsque l'inspiration manque, qu'on arrive à un blocage, il vaux mieux passer à un travail collectif en classe (cela vaut surtout pour les scènes de transition, peu porteuses de sens).

4. Jeu et mise en scène (mars à mai): quelques axes de travail...

a. Étudier les déplacements. Éviter les entrées et sorties aux mêmes endroits.

b. Travailler les personnages... Qui sont-ils? Quelles sont leurs motivations? Comment se comportent-ils? Quelles sont leurs émotions aux différents moments de la pièce? Comment rendre ces émotions?

c. Travailler le corps (la gestuelle); travailler la voix et le souffle (placement, volume, intonation).

Ces différents axes sont évidemment travaillés en même temps, par couches successives; on veillera à gommer petit à petit les imperfections de la mise en scène.

*

Les conditions nécessaires à l'élaboration d'un tel projet

Le professeur doit savoir qu'une telle entreprise va lui demander beaucoup de temps, d'énergie et de passion.

Ensuite, il faut être organisé. Pouvoir tenir les délais, pour permettre un travail efficace.

Enfin, il faut disposer d'une infrastructure minimale: une salle de classe permettant un travail de groupes (pas de rangées en rangs d'oignons); un ordinateur chez soi pour taper les textes au fur et à mesure; une salle de répétition assez grande.

Et pour ceux qui n'auraient pas le courage ou le temps de se lancer dans une entreprise d'une telle envergure, il reste la possibilité d'étudier un texte du répertoire... Qui s'est enrichi depuis de cinq courtes superproductions contemporaines permettant à une vingtaine d'élèves - autant de filles que de garçons - d'évoluer sur les planches...

Ça s'intitule Le Cocon, et c'est publié chez MEMOR....

Ecrire à l’auteur : christianschandeler@hotmail.com 

Autres articles téléchargeables parus dans LMDP : http://docpedagfrancais.be/Sitelmdp/archives.html

LMDP

langue maternelle * documents pédagogiques

Ressources pour la classe de français dans l'enseignement secondaire

 http://docpedagfrancais.be/*  Écrivez-nous

Échange, recherche, formation

  

ACCUEIL
Ouvrir un numéro en ligne

ALPHABET

Index de tous les fichiers LMDP

COIN LECTURE

livre du mois, bibliographie, programmes, sites...

LIBRAIRIE

livres recensés depuis janvier 2001

ARCHIVES:

  89 articles parus dans LMDP, mis à jour

JULIBEL, le français d'aujourd'hui : plus de 9000 fiches

Base de données initiée à la rédaction de LMDP

Julibel - recherche * Julibel - mode d'emploi

SOMMAIRE 

numéros parus depuis 1990